Sport › Football

CAN 2012 : le Cameroun compromet ses chances de qualification

Ceci après le match nul face à la RD Congo, le Sénégal pendant ce temps, s’envole à la tête du groupe E

La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon – Guinée 2012, s’est disputée du vendredi, 08 octobre au dimanche, 10 octobre 2012 sur le continent. Cette seconde sortie des équipes africaines a été marquée par quelques surprises. Le Cameroun a déjoué les pronostics en concédant un nul, 1 but partout, lors de la réception des simbas de la République Démocratique du Congo au stade Roumde Adjia de Garoua. La bande à Samuel Eto’o fils n’a pas réussi à trouver le chemin des filets de l’adversaire, mais quitte la pelouse avec le point du match nul, grâce à la générosité du congolais Nkukukuta qui sur un mauvais renvoi, a plutôt envoyé le tir dans les filets de son propre gardien de but. Avec ce résultat, les Camerounais compromettent sérieusement ses chances de qualification directe à la prochaine Can, puisque le Groupe E au sein duquel il est logé, reste dominé par le Sénégal, large vainqueur de l’Ile Maurice samedi sur le score sans appel de 7 buts à 0. Les sénégalais, ne cachent leur ambition de poursuivre sur cette lancée lors de son prochain match contre le Cameroun au mois de mars 2011.

Trop de controverses
Le match nul du Cameroun est venu remettre sur les tablettes, la question des joueurs « bannis » de l’équipe nationale, dont la non convocation continue de demeurer un mystère au vu des prouesses de ceux-ci au sein de leur club en Europe. De même, difficile de comprendre les remous qui ont précédés le match de samedi. La controverse autour de la délocalisation du match de Yaoundé pour Garoua n’aura finalement pas servi à grand-chose. Au contraire, certains joueurs ont été malades du fait de la chaleur dans cette région du pays. De même, le fait d’avoir attendu la veille de la rencontre pour avancer l’heure de celle-ci de 30 mn, constitue autant d’attitudes chaotiques de la fédération camerounaise de football, dans l’organisation de ce match international. Quoi qu’il en soit, le Cameroun devra trouver des stratégies efficaces dans les prochains mois, pour se relancer véritablement dans la course à la conquête du précieux ticket qualificatif pour l’aventure gabonaise et guinéenne.

Samuel Eto’o (Cameroun) et Hérita Ilunga (RD Congo) entourent le quator arbitral seychellois
Jean Pierre Esso/Okabol.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut