Dossiers › Spécial Can 2013

Can 2013: Victoire impérative des Léopards de la RDC face aux Aigles maliens

Avec seulement deux points à son compteur, les hommes de Claude Le Roy sont condamnés à battre les poulains de Patrice Carteron pour se qualifier en quart de finale

L’équation est désormais simple, les Léopards de la RDC (2 points) sont obligés de s’imposer ce lundi 28 janvier face aux Aigles du Mali (3 points) pour se qualifier en quart de finale. Les deux matches de la dernière journée se jouent à la même heure. A 17h, TU, la RDC reçoit le Mali à Durban alors que le Ghana défie le Niger à Port Elisabeth. Dans ce groupe B, toutes les équipes gardent encore leur chance de qualification. Maintenant que les hommes de Claude Le Roy viennent d’échouer là où tous les Congolais espéraient l’emporter facilement, de nombreux observateurs commencent à s’adonner à leurs sempiternels calculs, comme ils en ont l’habitude. Les Congolais savent désormais qu’ils n’ont plus qu’un choix : gagner. Les léopards doivent absolument l’emporter parce qu’un match nul offrirait la qualification aux Maliens. Autre chose : le nul concédé au Niger par la RDC peut servir de déclic pour le Mena du Niger qui peut créer la surprise en battant les Black Stars. Cela n’est pas impossible pour une sélection aussi soudée, aussi coriace et aussi volontaire qui n’a rien à perdre et qui joue le « kamikaze » trouble-fête. Pareil scénario compliquerait la vie aux Congolais et même aux Maliens.

Pour l’ancien sélectionneur du Cameroun Pierre Lechantre, il verrait bien la RDC sortir de ce groupe B plutôt homogène. « Depuis le début de la Can, je ne me régale pas vraiment. Sauf avec la RDC. Elle joue bien, de manière offensive. On sent la patte d’un entraîneur qui a su combiner la fantaisie du football africain et une certaine rigueur tactique. » Un avis que partage un autre coach du Cameroun, Denis Lavagne, qui a croisé la RDC avec les Lions indomptables le 2 juin dernier à Yaoundé en qualifications pour la Coupe du Monde 2014 (1-0). « Les Léopards m’avaient fait plutôt bonne impression. On sent qu’il y a plusieurs joueurs de cette sélection qui évoluent ou qui sont passés par le TP Mazembe. Les automatismes sont évidents. Les attaquants sont vifs, comme Mputu ou Mbokani et sa défense est athlétique. Cette équipe peut sortir de ce groupe ». Une chose est certaine, le match de ce soir sera aussi celui des deux techniciens français. Parce qu’on s’est aperçu que les matches se suivent sans se ressembler. A l’ouverture de la Can, les téléspectateurs se sont régalés avec le jeu emballant et d’un niveau technique très élevé. Les deux formations (ghanéenne et congolaise) ont étalé une partie de haute portée technique, fait des accélérations et de beaucoup de créativité. Les Congolais ont non seulement opposé une farouche résistance, mais aussi ont dominé littéralement le jeu sans réussite hélas. Face au Niger, ils ont péché par manque de réussite et parfois de maladresse dans le dernier geste. Seront-ils plus en réussite face au Mali ?

Un million de dollars
Du côté des Aigles du Mali, après la victoire face au Niger, ils ont perdu 1-0 contre le Ghana lors de la 2è journée. Cette défaite complique un peu la tâche du capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers qui sont désormais condamnés à gagner leur troisième et dernier match de poule contre la RDC pour être sûrs de se qualifier pour les quarts de finale. La mission ne s’annonce pas facile, mais rien n’est encore perdu pour le capitaine Seydou Keïta et ses coéquipiers qui gardent intactes leurs chances de qualification. Côté Congolais, le moral est au beau fixe. Le secrétaire général aux Sports de la RDC, Barthelemy Okito, a déclaré, vendredi 25 janvier à Radio Okapi, que le gouvernement congolais a déjà décaissé un million de dollars américains pour la participation des Léopards au premier tour à la Can sud-africaine. Il a ajouté qu’avant la compétition, le trésor public avait déboursé d’autres montants pour la préparation des Léopards au Maroc, en Afrique du sud et à Oman. Sur les deux millions de dollars américains prévus au départ, le gouvernement a mis à la disposition de la délégation congolaise la moitié de cette somme. «En dépit de tout ce changement, chaque joueur a perçu 25.000 $US représentant la prime de participation ainsi que 15.000$US comme prime de match, a raison de 5.000$US par rencontre, tel que convenu avec les délégués des joueurs conduits par le capitaine Trésor Mputu», a déclaré Barthelemy Okito. Il a précisé que l’entraîneur Claude Leroy a touché le double de la somme tandis que ses adjoints Sébastien Migné ont perçu un peu moins. Maintenant place au jeu.

Victoire impérative des Léopards de la RDC face aux Aigles maliens

Radio Okapi)/n

À LA UNE
Retour en haut