Sport › Football

Can 2013/Guinée Bissau- Cameroun (0-1): Choupo Moting a sorti le grand jeu

Grâce à cette laborieuse victoire, les hommes de Denis Lavagne prennent une belle option dans l’optique du match retour. Le jeu et les joueurs!

Eric Maxim Choupo Moting: Au terme d’un match fermé, l’étincelle est venue de l’attaquant de Mayence. Sur une action individuelle, il a éliminé deux Bissau-guinéens, avant de terminer son action d’un tir croisé imparable. Avant cette action, il s’est illustré seulement à la 72ème minute, mais en écrasant trop son tir, le portier Bissau-guinéen n’a pas eu de peine pour capter le cuir. Dans une attaque à trois, avec Vincent Aboubakar et Jacques Zoua, il a eu du mal à se positionner, surtout en première mi-temps.

Vincent Aboubakar: Dans un schéma de jeu en 4-4-3, mais en manque de véritable milieu créatif, les attaquants ont eu un mal fou à être bien servir. Face à des Bissau-guinéens très accrocheurs, il a eu du mal à s’imposer physiquement. Néanmoins à la 42ème minute, l’avant centre de Valenciennes a, sur un coup de tête, touché le montant droit. Peu entreprenant, il est sorti à la 65ème minute et remplacé par Eric Kweukeu.

Jacques Zoua: Placé sur le flanc droit de l’attaque camerounaise, l’attaquant du Fc Bâle n’a pas pu déborder son vis-à-vis. Avant sa sortie à l’heure de jeu, il s’est mis en évidence à la faveur d’un bon coup de tête, mais qui a été capté facilement par le gardien Bissau-guinéen. Difficile toutefois de lui reprocher sa combativité et sa volonté de varier ses déplacements. Il a été remplacé par Edgar Salli.

Matip Joël: Le milieu de terrain à trois, composé de Joël Matip (puis Georges Mandjeck, 72ème minute), Landry Nguemo et Alexandre Song Bilong, tous des récupérateurs en club. Il n’a pas su apporter l’animation offensive. L’habituel défenseur central de Schalke 04 s’est montré très peu entreprenant. Nonchalant, il a très souvent choisi la latéralité dans l’orientation de ses passes.

Alexandre Song Bilong: Placé juste derrière les attaquants, le milieu d’Arsenal n’a pas eu la clairvoyance nécessaire pour apporter l’animation offensive. Il a longtemps souffert de ce positionnement qui est inhabituel pour lui. Il a souvent recherché la profondeur, mais s’est montré trop imprécis dans l’orientation de ses passes. Mais comme à son habitude, son travail de récupération est irréprochable.

Landry Nguemo: Depuis le départ à la retraite de Geremi Njitap, le demi défensif de Bordeaux, s’est intronisé «spécialiste des balles arrêtées». Mais ses coups francs et corners, ont été trop imprécis pour apporter le danger dans la surface adverse. Même lorsqu’il ne réussit pas à faire la différence, ni par ses passes, ni par ses accélérations, ni par les coups de pieds arrêtés, dont il avait la charge, il sait toujours se mettre au service de l’équipe pour bien défendre.

Nicolas Nkoulou: Souverain défensivement, le défenseur marseillais a su créer le surnombre dans ses remontées. Son agressivité dans l’attaque du ballon, son expérience et sa science du placement ont permis aux Lions de concéder un minimum d’occasions. Sa complicité avec Chedjou a bien fonctionné.

Promenade des Lions à Bissau. Le nouveau préparateur physique en premier plan
Journalducameroun.com)/n

Aurélien Chedjou: Le compère de Nkoulou en charnière centrale, s’est limité à l’essentiel: gagner des duels et bien relancer les ballons. Hormis quelques moments de perte de concentration, le lillois a été performant. Grâce à sa capacité d’anticipation, son travail de couverture mutuelle, il a coupé la trajectoire de nombreux ballons.

Allan Nyom: Le latéral de Grenada ne s’est pas contenté de bien défendre, il a aussi su créer le danger dans la surface adverse, grâce à ses centres. Face à un ailier Bissau-guinéen remuant, il a fait un bon travail en l’empêchant de prendre la vitesse, de rentrer à l’intérieur ou de centrer. A l’image de ses coéquipiers, lui qui découvrait l’Afrique, a beaucoup souffert de la chaleur et du gazon synthétique.

Henri Bédimo: Le latéral gauche de Montpellier, à l’image de se qu’il produit avec son club en Ligue 1, a été performant. Disponible, il a relancé de nombreux bons ballons. Grâce à son sens de l’anticipation, son travail de couverture sur son couloir, il a laissé peu d’espace aux Bissau-guinéens. Solide également dans le jeu aérien, ses centres ont malheureusement été mal exploités.

Guy Rolland Ndy Assembé: Le gardien de but de Valenciennes a offert une occasion de but aux locaux en repoussant dans les godasses un tir des 25 mètres. Mais le but a été logiquement refusé pour une position de hors jeu. Ce fut l’un des rares moments où la défense camerounaise a été réellement mise en difficulté. Globalement, il a passé un après midi tranquille, puisque rassurant dans ses prises de balles.

Les Lions découvrent Bissau
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut