Sport › Football

Can 2015: Les paradoxes du pays organisateur

Le Maroc, qui reçoit les matches de la Guinée et plusieurs conférences internationales, ne s’opposera pas au transfert de la prochaine Can à un autre pays africain

Le gouvernement marocain ne s’opposera pas au transfert de l’organisation de la Can, édition 2015 du Maroc à un autre pays africain, a affirmé, lundi dernier, le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Ouzzine. Dans une déclaration rendue publique sur le site «championnat marocain», M. Ouzzine a précisé que le gouvernement marocain a reçu un rapport détaillé de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mettant en garde contre des regroupements populaires en Afrique, ce qui est de nature à favoriser la propagation du virus à Ebola.

Le rapport de l’Oms affirme que les cas d’infection d’Ebola vont augmenter dans les tous prochains mois à environ 20.000 cas, a ajouté le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports du Maroc. Le ministre marocain a insisté: «Nous ne devons pas nous aventurer avec ce qui fait le succès de la Can, à savoir la présence du public, car si la compétition est tenue dans ces conditions, des craintes existent de voir le public boycotter les matches et des joueurs interdits de prendre part à la compétition par leurs clubs».

Le souhait des Marocains de voir la Can 2015 être reporté reste paradoxale, incompréhensible. Car le royaume chérifien, qui reçoit les matches de la Guinée, va organiser le championnat du monde des clubs de football au mois de novembre prochain. N’est-ce pas là, une compétition majeure de nature à pourvoir attirer également des foules? Si le Maroc, (premier pays africain investisseur en Afrique de l’Ouest et Centrale et deuxième en Afrique), a déjà renoncé à organiser le championnat d’Afrique de cyclisme, il est prompt à accueillir plusieurs conférences internationales.

On peut citer, par ailleurs, la tenue de la 9ème session du Forum pour le développement de l’Afrique organisé à Marrakech au mois d’octobre courant et durant lequel le souverain marocain a lancé un appel pour la fédération des énergies pour gagner le pari d’une Afrique unie, stable et prospère; la naissance à Casablanca, en ce mois d’octobre, de la Fédération Atlantique des Agences de Presse de l’Afrique, à laquelle ont pris part de nombreux hommes de médias du continent; la tenue, en novembre prochain, du cinquième Sommet mondial de l’entreprenariat, sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce sommet est le principal forum soutenu par le gouvernement des Etats -Unies pour promouvoir la croissance économique à travers l’entreprenariat. Près de 3.000 entrepreneurs des quatre coins du monde seront attendus à cet événement mondial. Mais comment un pays de cette envergure peut-elle marquer des réticences, une fois qu’il s’agit d’accueillir la Can?


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé