Sport › Football

Can 2019 : Pour Ahmad Ahmad, « Aucun site au Cameroun n’est disposé à accueillir la Can »

Les déclarations du président de la Caf ont été enregistrés lors d’un point de presse clôturant sa visite au Burkina Faso.

« Aucun site au Cameroun n’est disposé à accueillir la CAN 2019 » a déclaré Ahmad Ahmad, au cours de son séjour au Burkina Faso. Pour le président de la Confédération Africaine de Football, au regard du nouveau cahier de charges portant organisation de cette compétition, aucun site au Cameroun n’est à ce jour prêt à accueillir la Coupe d’Afrique 2019.

Ahmad Ahmad ajoute que la mission d’inspection annoncée au Cameroun ne comprendra aucun officiel de la Confédération africaine de Football. Elle sera  plutôt conduite par un cabinet d’audit de renom et quelques experts en football. Une nouvelle mesure qui vise à rendre les missions d’évaluation et d’inspection de la CAF plus objectives et plus efficaces dans leur travail sur le terrain. « C’est elle qui va évaluer si nous pouvons organiser cette CAN au Cameroun et ce n’est qu’en ce moment-là que nous tirerons les conclusions nécessaires avec le comité exécutif« , a-t-il souligné, évoquant toutefois un « plan B ».

« Le plan B, c’est une ouverture des procédures d’appels d’offres pour qu’il y ait d’autres (pays) qui participent (à l’organisation), a indiqué Ahmad Ahmad sans plus de précisions. Selon la Caf, il y aurait une demi-douzaine de pays dont le Maroc et l’Algérie « prêts à accueillir la CAN-2019 ». Les deux pays suscités se livrent d’ailleurs une lutte rangée depuis quelques semaines, par médias interposés.

Cependant sur le site officiel de la confédération, le ton est moins tranchant que celui adopté par le président Ahmad Ahmad ; et dans un article publié sur la visite du président Ahmad au Burkina Faso, il n’est mentionné nulle part que le Cameroun ne soit pas prêt. L’article mentionne juste qu’avec la visite d’inspection, « le Cameroun devra travailler à convaincre la Caf sur ses capacités à tenir le pari de 2019. »

Un langage double de l’institution faîtière du football en Afrique qui jette encore un peu plus le flou sur l’organisation de cette Can. Ceci d’autant plus que 24h avant la sortie du président Ahmad, une communication du gouvernement camerounais réaffirmait que d’ici février 2019 le pays sera fin prêt pour accueillir cette compétition, ce « malgré les contraintes liées à l’adversité de la conjoncture économique actuelle et à la préservation de la sécurité de notre pays« .

A quelques semaines de la visite annoncée du président de la Caf au Cameroun, le sort du pays organisateur de la Can 2019 est plus que jamais problématique.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé