CAN 2019 › Tournoi

Can 2019: bonne entame du Cameroun

Joie et victoire pour le Cameroun (c) Droits réservés

Au terme d’un match largement dominé par les Lions indomptables, les Camerounais, inefficaces, ont néanmoins dominé les Bissau-guinéens, (2-0), grâce à Yaya Banana et Stéphane Bahoken. Un succès précieux pour la suite de la compétition.

A Ismaïlia ce mardi 25 juin, les Lions ont bien entamé la défense de leur titre en dominant les Bissau-Guinéens 2-0. Les hommes de Clarence Seedorf ont déroulé leur partition avec application, mais avec également beaucoup d’imprécisions devant la surface adverse, notamment en première mi-temps. Il a fallu attendre la 53ème minute pour voir Yaya Banana, monté aux avant-postes, sur corner de Toko Ekambi, catapulté le ballon au fond des filets de la tête. Puis sur un ballon mal renvoyé par la défense bissau-guinéenne, Stéphane Bahoken, à peine une minute après être entré en jeu, a trompé le portier adverse du plat du pied, à la 69ème minute. Mais une fausse note a terni la soirée : touché à un genou, le capitaine des Lions Eric Maxim Choupo-Moting a quitté la pelouse, le visage grimaçant, à la 79ème minute. En sortant, l’attaquant du PSG a cédé le brassard à Georges Mandjeck, le joueur le plus ancien des Lions à l’entame de ce match.

En s’appuyant sur son duo de techniciens néerlandais, Clarence Seedorf et Patrick Kluivert, ainsi que sur la puissance de son collectif, les Lions indomptables, qui à l’entame du match, jouaient en 4-4-2, ont gâché de nombreuses occasions de but, notamment par Christian Bassogog et Karl Toko Ekambi. Face à un adversaire, la Guinée-Bissau, qui est en théorie l’équipe la plus faible de ce groupe F, Zambo Anguissa a été aussi plusieurs fois mis sur orbite. Mais le milieu de Fulham a très souvent manqué le cadre. Toutefois, son activité et son rayonnement lui ont permis d’être désigné Homme du match.

Il faut dire qu’une fois mené au score, les Djurtus ont essayé de réagir. N’eut été le poteau, les Bissau-Guinéens auraient pu au moins réduire la marque. Avec cette première victoire, le plus important est fait pour les Lions indomptables mais il faudra sans aucun doute que les joueurs de Clarence Seedorf se montrent un peu plus convaincants s’ils veulent caresser l’espoir de se succéder à eux-mêmes au palmarès de cette Can 2019.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé