Sport › Football

Can 2019: Comment le Cameroun a été choisi ?

Outre les atouts de stabilité du Cameroun, du brillant exposé du secrétaire général de la Fecafoot sur le dossier de la candidature de son pays, le président de la Caf aurait pesé de tout son poids.

Selon le président de la Caf, la combinaison de deux éléments a milité pour le choix des pays. Il s’agit: «des conclusions de la mission d’évaluation et la présentation du dossier de candidature», a précisé M. Hayatou en dévoilant les noms des pays hôtes pour l’organisation des Can en 2019, 2021 et 2023. Poursuivant, Issa Hayatou qui animait la conférence de presse au siège de l’Union africaine (UA), a indiqué que le Comité exécutif a travaillé d’arrache-pied durant l’Assemblée générale de l’instance du football africain. «Nous nous sommes penchés sur la violence dans les stades, l’épidémie Ebola et la tricherie sur les âges des joueurs africains», a souligné le président de la Caf».

En effet, devant Issa Hayatou et ses pairs du Comité exécutif, le Secrétaire général de la Fecafoot Sidiki Tombi à Roko a, pendant 30 minutes, fait le tour de ce dont dispose déjà le pays de Roger Milla par rapport au cahier des charges édité par la Caf. Il a dans la foulée, donné des garanties sur l’exécution dans les délais de ce qui reste à faire, notamment dans le domaine des infrastructures sportives, de communications, télécommunications, hôtelières etc. Pour agrémenter sa prestation, Tombi à Toko a fait diffuser une vidéo dans laquelle il était fait la promotion du Cameroun sous fond de musique «Bienvenue welcome to Cameroon» de Manu Dibango, la star camerounaise.

Le Cameroun, qui a organisé une Can, en 1972, mentionne cinq stades dans son dossier et se présente comme un pays stable. Le fait que le président de la Caf Issa Hayatou en soit issu a peut-être pesé dans la balance ? On pourrait le penser. Patriote à souhait, il a déjà offert le Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo à son pays. Président de l’instance faitière du football africain depuis 1988, il aurait été «incongru» qu’il passa la main sans avoir vu son pays obtenir l’organisation de la plus prestigieuse des compétitions sur le continent.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé