CAN 2019 › Tournoi

Can 2019 : Quelle équipe du Cameroun face au Nigeria ?

Le Cameroun n'a pas droit à l'erreur face au Nigeria (c) Droits réservés

Alors que l’équipe du Cameroun affronte ce samedi à 17h le Nigeria, en match comptant pour les huitièmes de finale, de nombreux Lions affichent une forme inégale. Clarence Seedorf qui a sans cesse procédé à des réaménagements dans son équipe devra trouver un onze de départ conquérant pour éliminer les Supers Eagles. Ces derniers restent sur une victoire de 4-0 face aux Lions.  

Le Cameroun leader du groupe F avant les derniers matchs de poules avait l’opportunité de confirmer sa position, afin de rencontrer la Tunisie en huitième de finale. Mais par maladresse et ou par naïveté, les Lions sont tombés sur les Supers Eagles. Un gros choc en perspective, puisque ces deux pays sont des cadors sur le continent. Tenants du titre, les Lions indomptables comptent cinq sacres continentaux à leur palmarès tandis que les Super Eagles en revendiquent trois.

C’est donc le Nigeria qui se présentera face à l’équipe du Cameroun samedi prochain, à Alexandrie, à 17h.  Le scénario redouté s’est matérialisé au fil des matchs du groupe B où les Supers Eagles n’ont pas rayonné, terminant seulement deuxième derrière les surprenants malgaches. Dans le même temps, le Cameroun, au bout de l’ennui face au Bénin (0-0), s’est fait devancer par le Ghana.

Multiples réorganisations tactiques

Le sacre des Lions indomptables en 2017, au Gabon, a tendance à faire oublier, que le fond de jeu proposé par les Camerounais est très peu alléchant.  Le 1er septembre 2017 à Uyo, le Nigeria, absent de la Can au Gabon, a fait redescendre le Cameroun sur terre. Ce jour-là, dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires du Mondial russe, les Supers Eagles ont fait exploser les Lions 4-0.

Près de deux ans plus tard, les hommes de Clarence Seedorf n’ont réellement pas relevé leur niveau de jeu. Leur performance durant cette Can 2019 organisée en Egypte l’atteste réellement. Et ce n’est certainement pas ces deux derniers spectacles peu convainquants offerts qui risquent de rassurer les supporters d’Eric-Choupo-Moting et ses partenaires. C’est donc cette équipe peu inspirée en attaque qui a choisi de rencontrer le Nigeria au lieu de la Tunisie. Laquelle de ces deux sélections était-elle finalement préférable d’éviter ? Nous aurons la réponse samedi. Mais, en attendant, il est temps de réfléchir au onze de départ camerounais qu’il faudra aligner.

Jusque-là, Clarence Seedorf, imprévisible, a effectué des modifications à chaque rencontre, avant et pendant les matchs. Conséquence, les multiples réorganisations tactiques du patron technique des Lions n’offrent pas d’automatisme dans le jeu.  La seule certitude, c’est au poste de gardien de but. Tant que Seedorf sera là, comme sélectionneur du Cameroun, André Onana gardera la cage des Lions.

Être à 100% face au Nigeria

Pour le reste, c’est le flou total. Lors du premier match face à la Guinée-Bissau, il a aligné son 4-3-3 avec l’attaque rêvée pour beaucoup de supporters des Lions (Choupo-Moting- Toko Ekambi- Bassogog). Cela a bien fonctionné.  Contre le Ghana, contre toute attente, il a choisi comme système le 5-3-2, avec par prudence, deux rideaux défensifs sur les couloirs. Avec cinq changements dans le onze de départ, le résultat a été désastreux sur le plan du jeu.  Face au Bénin, il a de nouveau opéré à cinq changements dans son onze entrant, en optant cette fois-ci pour un 4-4-2 (Choupo-Moting jouant derrière le duo Bahoken-Toko Ekambi.)

Sauf surprise, le coach des Lions devra face au Nigeria (avant l’Egypte en quart ?) aligner son équipe type : André Onana- Faé Collins, Ngadeu Ngadjui, Yaya Banana, Oyongo Bitolo- Mandjeck, Kundé Malong, Zambo Anguissa- Choupo-Moting, Toko Ekambi (Bahoken) Bassogog. Quels que soient les Lions alignés, ils devront être à 100% pour venir à bout de cette rugueuse équipe nigériane.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé