› Spécial CAN 2021

Can Cameroun 2021 : belle entrée en matière des Lions indomptables

Après une cérémonie d’ouverture très riche en son en couleurs, sous les yeux du président camerounais Paul Biya entre autres, les Lions indomptables ont lancé le grand rendez-vous continental en dominant laborieusement les Etalons du Burkina Faso (2-1).

Le Cameroun n’a pas raté son premier match avec une victoire contre le Burkina Faso (2-1) dans le groupe A ce dimanche, 9 janvier. Et pourtant, les Étalons ont refroidi la chaude ambiance à Yaoundé avec l’ouverture du score signée Sangaré (24e). Mais finalement, peu avant la pause, les Lions indomptables ont réagi avec un doublé de Vincent Aboubakar suite à des pénaltys.

Les 48 000 spectateurs massés dans les tribunes du stade Olembé de Yaoundé, au Cameroun, ont tremblé lors du match d’ouverture de la CAN opposant leurs Lions indomptables aux Etalons du Burkina Faso. Une rencontre musclée, à l’image de ce premier tacle dangereux du burkinabé Steeve Yago sur Collins Fai sanctionné d’un carton jaune dès l’entame du match.

La chaude ambiance de la cérémonie d’ouverture s’est brutalement refroidie à la 24e minute quand le milieu de terrain burkinabé Gustavo Sangaré a ouvert le score en reprenant au second poteau du plat du pied gauche un centre de son capitaine Bertrand Traoré, profitant de la sortie aérienne ratée d’Andre Onana (0-1).

Frustrés, mal appliqués, les Lions indomptables ont repris vie avant la pause grâce à leur héros de 2017, Vincent Aboubakar.  Bertrand Traoré a bousculé André-Franck Zambo Anguissa dans la surface ; appelé par ses assistants, l’arbitre algérien Mustapha Ghorbal a revu les images et accordé un penalty que le capitaine camerounais a transformé tranquillement (39e), dans une ambiance incandescente.

Merci à la VAR

Porté par cette égalisation et les encouragements du Stade d’Olembé, Nouhou Tolo est entré à pleine vitesse dans la surface depuis l’aile gauche et s’est fait tacler irrégulièrement par Issoufou Dayo. Cette fois, l’arbitre n’a pas eu besoin de consulter la VAR pour accorder un deuxième penalty. Et Vincent Aboubakar a fait mouche à nouveau (45e+3). C’est ainsi que le Cameroun a renversé la tendance pour regagner les vestiaires avec l’avantage au score.

En seconde période, Bertrand Traoré, le capitaine des Étalons, a menacé André Onana sur coup franc. Même à distance de la cage, le joueur d’Aston Villa a un bon pied, et le gardien a dû rester vigilant pour repousser son tir (47e). Dans un match débridé, c’est tout de même le Cameroun, dominateur, qui a eu la main.

Aboubakar a cru inscrire un triplé, mais Moumi Ngamaleu, qui avait le ballon juste avant, était hors-jeu (59e). Le tir de Zambo Anguissa a frôlé le poteau de Koffi (74e), et Aboubakar a manqué le cadre dans un angle fermé (77e). Finalement, dans cette seconde période rythmée, les filets n’ont pas tremblé.

Le Cameroun réussit son entrée en lice en obtenant les trois points, avec les compliments de son buteur essentiel. Une entame idéale avant d’affronter son prochain adversaire du groupe A, l’Éthiopie, toujours au Stade d’Olembé, mardi 13 janvier. Pour le Burkina Faso, il faudra réagir le même jour face au Cap-Vert.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé