› Spécial CAN 2021

Can Cameroun 2021-Drame du stade d’Olembe : Mouelle Kombi sort du silence

Mouelle Kombi, ministre en charge des Sports, par ailleurs président du Cocan

En marge du match des huitièmes de finale de la Can Cameroun-Comores (2-1), lundi dernier, une bousculade à l’entrée du stade d’Olembé a fait huit morts et 38 blessés. Quatre jours plus tard, le gouvernement camerounais a expliqué les raisons de ce drame.

L’heure des explications (tardives !).  Une «ouverture imprudente» à l’origine du drame «Le drame a eu lieu à cause de l’ouverture imprudente d’une porte par les forces de sécurité face à une marée humaine. L’entrée Sud été momentanément fermée par les forces de l’ordre face au déferlement de spectateurs alors que d’autres portes étaient opérationnelles», a reconnu le ministre en charge des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, face à la presse.

Quelques heures après le drame, le président de la CAF, Patrice Motsepe, avait annoncé que le quart de finale face à la Gambie, prévu samedi (17h), se disputerait au stade Ahmadou Ahidjo. Aucun match n’aura d’ailleurs lieu dans l’enceinte principale des Lions Indomptables sans la présentation d’un rapport d’enquête, au plus tard ce vendredi.

Les billets gratuits supprimés, le président du Cocan Narcisse Mouelle Kombi n’a d’ailleurs pas hésité à blâmer «les porteurs de faux billets et de billets usagés». Afin de remplir les tribunes parsemées du stade d’Olembé lors du premier tour, de nombreuses personnalités avaient offert des billets gratuits aux supporters. «La gratuité des billets a été supprimée car les billets de mobilisation ont posé problème», a précisé l’écrivain. Un drame malheureux qui aurait pu être évité.

Se félicitant de la qualité de l’organisation, des capacités d’accueil et du déploiement de toutes les composantes impliquées dans la Can 2021, le ministre Narcisse Mouelle Kombi, a regretté au nom du gouvernement, les incidents qui ont provoqué la mort de huit personnes.

Pour remédier aux carences constatées le lundi 24 Janvier 2021, les mesures envisagées sont les suivantes :

  • Mise en place des postes de filtrage (check point) où ne seront autorisées à passer que des personnes munies d’un billet valable et d’un test négatif au Covid19 ;
  • La présence effective des hauts gradés des Forces de Défense et de Sécurité, à tous les postes de contrôle et points d’accès, afin de superviser le travail de leurs éléments ;
  • L’augmentation du nombre d’éléments de police et de gendarmerie afin de renforcer le dispositif sécuritaire autour des stades ;
  • La réduction de la jauge de remplissage des stades arrêtée d’accord-partie avec la CAF ;
  • Le contrôle systématique des billets dans les check point situés en amont, afin d’éviter que les abords du stade ne soient pris d’assaut par des personnes ne détenant pas des tickets valables et valides ;
  • L’identification et la sécurisation des voies de dégagement pour permettre le déploiement des ambulances en cas d’incident ;
  • La création des files en zigzag devant les points d’accès et de contrôle de proximité du stade ;
  • L’ouverture de plusieurs portails supplémentaires d’accès au stade ;
  • La mise en place d’un système de transport par bus des spectateurs vers les zones Est et Nord à partir de la zone Sud ;
  • La sécurisation de tous les couloirs d’accès au stade ;
  • L’augmentation du nombre de caméras de vidéosurveillance sur les zones d’accès Nord et Sud ;
  • La déviation du trafic de l’axe principal d’Obala-Yaoundé pour les usagers en provenance de la pénétrante Nord de la ville ;
  • L’interdiction de l’accès au stade des enfants de moins de 11 ans ;
  • La suspension de la distribution des billets gratuits ;
  • L’interdiction de la vente des billets aux abords du stade, le jour des matchs ;
  • La multiplication des points de testing Covid19 dans la ville et non plus à proximité du stade ;
  • L’octroi d’un bracelet attestant de la conformité aux normes sanitaires du spectateur qui entre au stade ;
  • Une signalétique appropriée des voies d’accès alternatives au stade d’Olembé ;
  • L’ouverture des portes d’entrée du stade au moins 5 heures avant le début de la rencontre ;
  • La sensibilisation des populations sur la nécessité de se rendre le plus tôt possible au stade afin d’éviter les bousculades de dernière minute ;


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé