Sport › Football

Can Cameroun 2021 : la presse internationale brandit le spectre d’une délocalisation au Qatar ?

Can Cameroun 2021 : la presse internationale brandit le spectre d’une délocalisation au Qatar ?
Patrice Motsepe, président CAF

Alors que tout semble fin prêt au pays de Paul Biya pour accueillir la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de football, la presse française continue à s’interroger sur la capacité des Camerounais à relever le défi.

À un mois du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, les premiers émissaires de la Caf ont commencé a foulé le sol camerounais, mais pour le journal Ouest France : « l’incertitude flotte toujours autour de l’événement. Interrogé par la chaîne égyptienne Al-Hayah TV, Abdel Moneim Hussein (surnommé Shatta), ancien membre de la Confédération africaine de football, a révélé que le Cameroun n’était pas prêt pour accueillir la compétition ».

Le quotidien régional français précise que plus le début de l’édition 2022 de la Can s’approche, plus le flou sur sa tenue et les conditions du déroulement de la compétition s’épaississent. À quatre semaines du début de la compétition, le 9 janvier prochain, le Cameroun pourrait ne pas être prêt à temps et contraint de laisser la main.

Le site Goal-com renchérit en indiquant que « Shatta » redoute que la CAN 2022 soit finalement annulée : « Si le Cameroun n’est pas prêt à temps, aucun pays africain ne sera en mesure d’accueillir le tournoi, même s’il est reporté de trois ou quatre mois. Il faudra alors l’annuler. »

Interrogé sur la possibilité de délocaliser la CAN 2022 au Qatar, « Shatta » estime que cela peut arriver : « Tout est possible. La CAF est sous l’égide de la FIFA et seule la FIFA peut approuver la délocalisation d’un tournoi en dehors de son continent. »

Sofoot.com s’est montré inquiet pour le Cameroun, en titrant : « la Can pourrait être délocalisée au Qatar  ». Ce site spécialisé de football ajoute que : « De plus, l’apparition du variant Omicron amplifie les incertitudes sur le maintien de la compétition. La solution de repli serait une délocalisation de la CAN, et le Qatar pourrait être en mesure d’organiser la compétition, estime Hussein. »


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé