› Eco et Business

Can Cameroun 2021 : la vente des produits dérivés de football ont le vent en poupe

Vente de produits dérivés

Depuis le début de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, les vendeurs des produits dérivés de football se font de bonnes affaires dans les différents marchés de la ville de Yaoundé et partout ailleurs.

Maillots, polo, sifflets, trompettes(Vuvuzela), drapeaux, chapeaux, bracelets et  autocollants  aux couleurs nationales se retrouvent de plus en plus dans les points de vente. Au plaisir des supporteurs qui ne manquent pas de s’offrir en cette période de la coupe d’Afrique des nations organisée au Cameroun.

Au marché Mvog-Mbi par exemple, ce mardi 11 janvier 2022, il est 13 heures. Les produits dérivés de football se vendent à chaque entrée de cet espace marchand. On peut les apercevoir dans des boutiques prêtes à porter, sur des étals des revendeurs, des brouettes et à même le sol.

Cédric A,  l’un des revendeurs de ces produits est déjà installé à l’entrée du marché. Il tient « un pousse-pousse » qui contient les différents accessoires de football. Devant son comptoir, on compte environ huit personnes qui se ravitaillent. C’est chacun qui fait son choix, et ne manque pas de se renseigner sur les différents prix.

« Je vends les maillots à partir de 5000 F cfa. Il y’en a pour toutes les tailles. Et les prix des trompettes oscillent entre 1000 Fcfa et 2500 Fcfa », explique Cédric. Ce dernier confie qu’il s’approvisionne chez les grossistes au marché Central. Il  avoue également se faire des bonnes affaires depuis le début de cette Can.

« J’ai lancé mon commerce la semaine dernière, et depuis je ne me plains pas car, tout se passe bien comme je veux. Cela me rapporte beaucoup, par jour je me retrouve avec une somme de 10.000 à 15000 Fcfa de bénéfice », ajoute -t-il.

Un peu plus loin, Larrissa G, vendeuse de sifflets et des autocollants trouve également son compte. « Je vends les sifflets et les autocollants à partir de 100Fcfa, dimanche, jour du match d’ouverture de la CAN, j’ai écoulé toute ma marchandise ». Confie-t-elle, toute souriante.

Malgré les difficultés telles que les abus de confiance et les intempéries, ces commerçants ne se découragent pas et comptent se remplir les poches pendant cette période de la grande fête du football africain.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé