Sport › Football

Can Cameroun 2021 : Patrice Motsepe confirme le début de la compétition au 9 janvier 2022

C’est la quintessence des propos du président de la CAF tenu lundi après-midi lors de la visite du Stade Olembe de Yaoundé où va se disputer le match d’ouverture et de clôture de la Can. En visite de travail au Cameroun, Patrice Motsepe devrait être reçu en audience par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya ce mardi 21 décembre.

« Je serais là dès le 07 Janvier 2022 avec toute ma team (la délégation de la CAF Ndlr) pour le coup d’envoi le 09 janvier prochain. Les africains doivent croire en eux même et arrêter d’être trop dure envers eux. Je serais avec femme et enfants le 07 Janvier puisque nous sommes déjà tous Camerounais maintenant », a déclaré à la presse, avec sourire, le président de la Caf, après sa visite au stade d’Olembe.

En effet, le président de la CAF  et son vice-président Augustin Senghor ont entamé ce 20 décembre une visite de travail au Cameroun. Où séjourné depuis quelques jours Veron Mossengo Omba, le secrétaire général de la Caf. Face à la presse, il a dissipé tous les doutes qui planent encore sur l’organisation de la 33ème édition de Can.

Patrice Motsepe qui a modifié son agenda initial devrait être reçu en audience par le président de la République du Cameroun, Paul Biya ce mardi 21 décembre. Le chef de l’Etat camerounais a regagné Yaoundé hier après midi en provenance de Mvogmeka, son village natal. Déjà, en cette mi-journée, il a été reçu en audience au Palais de l’Unité, par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand  Ngoh Ngoh.

Des propos rassurants

Dès sa descente d’avion, au salon d’honneur de l’aéroport de Yaoundé- Nsimalen, Patrice Motsepe a rassuré les derniers sceptiques, en écartant toute éventualité d’un report de la Can. «Notre maison est une maison pour l’Afrique. Nous allons parler aujourd’hui et on vous fera un retour. Nous sommes très clairs en termes d’engagement de faire de la CAN au Cameroun un succès», a assuré le patron du football africain.

Avant d’ajouter : «On vous donnera plus de détails demain quand on aura discuté, mais je suis très confiant. On travaille ensemble avec le Cameroun, qui est une nation fière du football. Nous avons rendu le Cameroun et l’Afrique fiers et je suis confiant sur le fait que, dans nos réunions d’aujourd’hui et demain, nous pourrons venir vers vous et donner à l’Afrique et au monde la confiance que nous avons à travers l’engagement envers notre peuple, au Cameroun, et l’engagement pour le développement du football en Afrique.»

Des propos rassurants, et suffisants pour convaincre le comité exécutif de la CAF, pas parvenu à se mettre d’accord  dimanche à Doha, au Qatar, d’acter définitivement le maintien de la compétition ?

Dans la lettre datée de samedi et adressée à Eto’o Samuel, nouveau président de la Fecafoot  pour annoncer la visite de Motsepe, le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba, se montre en tout cas très explicite et réitère la motivation de l’instance à «travailler ensemble pour réaliser, malgré les doutes de certains, la plus belle CAN jamais organisée à ce jour». Patrice Motsepe achèvera son séjour en terre camerounaise mercredi par une visite du Stade de Douala-Japoma.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé