Sport › Football

Can U23 : les fraudeurs sur l’âge sont dans le viseur de la Caf

Une phase de match de Can U23

La Confédération Africaine de Football (CAF) vient de prendre une mesure drastique, concernant les fraudes sur l’âge des joueurs.

Celle-ci survient suite aux nombreuses polémiques dernièrement constatées à cause de ce phénomène. Dans le cadre de la prochaine CAN des moins de 23 ans, une nouvelle mesure vient d’être approuvée par le comité exécutif de la CAF. Il s’agit de l’adoption des tests d’Imagerie à Résonance Magnétique (IRM).

A titre informatif, l’IRM est une technique qui permet de déterminer plus ou moins l’âge d’une personne à travers un test d’ossement. La CAF vérifiera par la suite si l’âge biologique de chaque joueur est en conformité avec l’âge administratif.

En effet, des tests d’Imagerie à Résonance Magnétique (IRM) seront désormais officiellement exigés par l’instance panafricaine et ce, pour éviter les fraudes sur l’âge, très présentes dans les catégories de jeunes en Afrique.

Tous les joueurs qui participeront à la prochaine Coupe d’Afrique en Juin 2023 y seront soumis avant d’être qualifiés à prendre part à la compétition réservée aux footballeurs U23.

« Un amendement au règlement des tests IRM a été approuvé afin de disqualifier toute équipe présentant un joueur non-éligible », précise la CAF dans un communiqué, prônant ainsi la tolérance zéro contre les fraudeurs.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé