Sport › Football

Can/mondial 2010: Le Cameroun manque l’entrée du jeu

Les Lions indomptables se sont inclinés samedi face aux éperviers du Togo. Score 1 but à 0

Le Togo a surpris le Cameroun samedi 28 mars dernier, lors de la première journée des qualifications des couplés Can/mondial 2010. D’entrée de jeu, l’équipe camerounaise avait sous-estimé son adversaire : Nous avons eu un mauvais jugement sur cette équipe Togolaise. Nous l’avons cru incapable de bien manipuler le ballon, a confié Rigobert Song Bahanag, capitaine des Lions Indomptable du Cameroun dans un entretien avec Cameroon Tribune.
Mais la grande stupéfaction intervient dès la 11ème minute lorsque Emmanuel Sheyi Adebayor défonce le goal camerounais avec le ballon rond. Un but précoce certes, mais qui demeurera l’unique de cette rencontre. On a été pris de gorge par une équipe togolaise très enthousiaste. Nous avons été déstabilisés par leur fougue surtout en première manche. Mais par la suite, nous nous sommes bien ressaisis en seconde période, poursuit Rigobert Song.

Face à de modestes Togolais évoluant pour la plupart dans des clubs pas très en vedette de France, d’Iran, des Emirats Arabes., les vedettes camerounaises très confiantes avant le début de la rencontre n’ont pas pu prendre le dessus. A la grande déception de leurs fans, qui eux même étaient sereins quant à leur victoire. J’ai été très déçu samedi. J’étais sûr que le Togo ne représentait pas une menace pour nous. Mais je me suis trompé. Si les Lions n’ont pas pu dominer les Togolais, j’ai bien peur pour la suite de la compétition, s’inquiète Serge Simo, supporter des Lions du Cameroun.

Cette défaite des Lions qui les classe dernier de leur poule après cette première journée sème le doute dans l’esprit des camerounais en général. Tout le monde s’interroge. Que s’est-il passé ? A qui la faute ? L’on serait tenté de rejeter la faute sur André Stéphane Bikey, coupable de la faute dans la surface de réparation qui a permis aux Togolais de marquer l’unique but de la rencontre. Mais le fait est que les camerounais n’ont pas pu remonter la pente. Et n’eut été le pénalty manqué par Adébayor à la deuxième période de la rencontre, le score aurait pu être aggravé.

En fin de compte, Song Bahanag et ses coéquipiers n’ont pas pu combler les attentes des nombreux supporters. Dès lors, une incertitude plane déjà quant à une future qualification des Lions indomptables du Cameroun. Mais le Capitaine Rigobert Song rassure: Je reste confiant qu’il n’y aura plus de mauvaises surprises. Nous allons tout faire pour arracher la qualification pour le mondial.

Les Lions Indomptables du Cameroun

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut