Personnalités › Diaspora

Cannes 2015: Patricia Kwende dans la sélection du festival

Elle est la seule Camerounaise à avoir participé à ce rendez-vous mondial qui a refermé ses portes le 24 mai 2015

RĂ©sidente en France depuis sept ans, Patricia Kwende fait aujourd’hui partie des figures montantes du cinĂ©ma camerounais. A 36 ans, cette auteure et rĂ©alisatrice exprime sa passion hors des frontières camerounaises en valorisant sa culture.

Après des Ă©tudes primaires Ă  l’Ă©cole publique de Bonamoussadi au Cameroun, elle obtiendra son baccalaurĂ©at en France et fera ensuite des formations et Ă©tudes de marketing et de communication. Elle est la seule Camerounaise Ă  avoir participĂ© au festival de Cannes du 13 mai au 24 mai 2015.

«En effet, je suis la seule Camerounaise en sĂ©lection au festival de Cannes 2015, j’Ă©tais dĂ©jĂ  la seule rĂ©alisatrice camerounaise en compĂ©tition au festival de Cannes 2014 dans la catĂ©gorie court-mĂ©trage», a-t-elle confirmĂ©e.

Deuxième enfant d’une famille de six enfants, après une formation Ă  l’Ă©criture scĂ©nariste en 2006, elle Ă©crit un scĂ©nario de long mĂ©trage intitulĂ© Massa Cottam grâce auquel elle a Ă©tĂ© finaliste du concours international Writes Movies aux Usa. Un scĂ©nario avec lequel elle participe Ă  l’atelier Plumes et Pellicule de l’association Dreamago en Suisse. Elle sera ensuite laurĂ©ate du concours interne de l’association Sequences7 avec un projet de court mĂ©trage intitulĂ© «Il revient de loin».

En 2011, après avoir Ă©tĂ© laurĂ©ate duWorkshop Dessins animĂ©s du festival international des scĂ©naristes, elle signe pour la mise en production de ce scĂ©nario de court-mĂ©trage d’animation. L’annĂ©e 2013 doit ĂŞtre considĂ©rĂ©e comme son annĂ©e de gloire. Patricia Kwende passe derrière la camĂ©ra et rĂ©alise son premier court-mĂ©trage, «Dans le doute», sĂ©lectionnĂ© au Short Film Corner au festival de Cannes 2014. La jeune cinĂ©aste ne s’arrĂŞte pas Ă  ce niveau. Sous la houlette du producteur Adou Khan, elle produit le film «L’appel de l’Afrique», un court mĂ©trage de 19 minutes qui met en avant le mĂ©tissage culturel et les valeurs africaines.

ProjetĂ© plusieurs fois Ă  Douala et Ă  YaoundĂ©, le film se dĂ©roule dans une banlieue française et se construit entre le rĂ©el et l’irrĂ©el. Il met en exergue l’histoire de Michael Kamuanga, un jeune Africain âgĂ© d’environ 30 ans qui vit en Europe depuis plusieurs annĂ©es. Il vit une crise de conscience car il a rompu avec sa famille au bercail et Ă©prouve de la honte Ă  rentrer au pays. Parce que les morts ne sont pas morts, dit-on Afrique, ce jeune sera hantĂ© par l’esprit de sa mère qui l’invite Ă  rentrer secourir sa soeur au village.


Droits réservés)/n
Ă€ LA UNE
Retour en haut