Société › Société

Catastrophe d’Eseka: de l’aide pour les victimes qui veulent une réparation

Un collectif d’avocats se propose d’accompagner gratuitement les familles éprouvées et les rescapés qui voudront intenter des actions en justice

Des avocats dirigés par Me Dominique Fousse, une professionnelle basée à Douala, se proposent volontairement d’accompagner des victimes de l’accident du train à Eseka dans de potentielles actions en justice.

Le déraillement du train transportant à son bord près de 1500 personnes, est survenu vendredi, 21 octobre 2016, dans la localité d’Eseka. Bilan : près de 80 morts et plus de 600 blessés. Des chiffres susceptibles d’être revus à la hausse au terme des fouilles qui se poursuivent sur le site du drame.

Ce collectif s’est rendu lundi, 24 octobre 2016, au chevet des blessés transférés dans la capitale économique camerounaise, pour leur apporter du réconfort. «Cette visite nous a permis de découvrir que le peuple camerounais est soudé. Que de Camerounais mobilisés en plein Laquintinie pour apporter des vivres et donner de leur sang ! Nous avons trouvé le cliché très intéressant et cela nous a encore confortés dans l’idée que nous devons apporter à nos concitoyens l’assistance et la compétence que nous avons», indique Me Guy olivier Moteng, un des professionnels mobilisé pour la cause.

Il est question pour eux, d’apporter des conseils aux rescapés et aux familles éprouvées et de les assister dans les procédures qui pourraient les opposer au groupe Bolloré ou à l’Etat du Cameroun.


Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé