Personnalités › Success Story

CEEAC: Allam-Mi Ahmad est le nouveau secrétaire général

Le tchadien a pris les commandes de son nouveau poste le lundi 5 août au siège de l’institution à Libreville au Gabon

Depuis le 5 août dernier, Allam-Mi Ahmad occupe le siège de secrétaire général de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC). Il avait été nommé à ce poste le 29 juillet dernier sur décision du président Idriss Deby, en sa qualité de président en exercice de la CEEAC. Le tchadien succède à ce poste son compatriote Nassour Guelengdouksia Ouaidou. Celui-ci a occupé cette fonction durant près de seize mois. Créée en 1983, la CEEAC regroupe dix pays dont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, le Congo- Brazzaville, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Né en 1948, Ahmad Allam-Mi est un diplomate tchadien. A la suite d’un remaniement de l’ancien premier ministre Pascal Yoadimnadji en 2005, il a été nommé au poste de ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine. Un poste qu’il a occupé jusqu’en 2008. Après quoi, il a servi comme Représentant permanent du Tchad auprès de l’Organisation des Nations Unie. Son premier poste diplomatique Allam-Mi Ahmad, l’a occupé en tant que premier conseiller à l’ambassade du Tchad à Tripoli, en Libye de 1975 à 1976. Par la suite il a été attaché de cabinet au ministère des Affaires étrangères avant être affecté à l’ambassade du Tchad à Paris en tant que premier conseiller de 1978 à 1979, puis chargé d’affaires à l’ambassade même de 1979 à 1980. Il a ensuite été promu au poste d’ambassadeur du Tchad en France, Suisse, Espagne et l’UNESCO. Il a occupé ce poste pendant les années 1980. Il a en outre été accrédité comme ambassadeur au Maroc et la Cité du Vatican. 1983-1991 il retourne au Tchad, ou il travaille brièvement comme conseiller à la présidence de la République chargé des Relations internationales avant de servir comme ambassadeur en France, en Suisse, en Espagne, et de l’UNESCO pour la seconde fois de 1992 à 1994. Il a été directeur général des Affaires étrangères et de la Coopération de 1997 à 2002, puis conseiller technique à la Présidence de 2002 à 2004 et conseiller spécial du président Idriss Déby 2004-2005

Allam-Mi Ahmad
journaldutchad.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut