Sport › Football

Célébration de la journée de la femme

Quelques réactions après les deux matches de Gala de samedi 6 mars à Paris

Un vrai moment de partage
Je suis là pour célébrer avec toute la diaspora ici en France, cette journée internationale de la femme. Nous sommes venus soutenir ceux qui ont évolué sur le terrain. Le football est une activité qui rassemble beaucoup de gens dans la convivialité. Les années précédentes, ce n’était que les femmes qui jouaient. Mais cette année, on a demandé aux hommes de se joindre à nous et ils ont accepté de s’associer. Notamment les anciennes gloires du football de notre pays que je remercie vivement. Ça fait vraiment honneur à la femme de nous retrouver là avec eux.

Mme Mbella Mbella, épouse de l’ambassadeur
Journalducameroun.com)/n

J’aurais voulu jouer contre les femmes
Je suis camerounais et de ce point de vue, c’est un grand plaisir que son Excellence nous ait invités pour cette fête des femmes. Les femmes sont nos mamans et elles méritent notre respect. Avant d’être nos femmes, ce sont nos mères. Nous avons partagé un bon moment, et je suis content que les femmes jouent au football car c’est une évolution. Mais malheureusement, on a joué à part, sinon, j’aurais taclé une ou deux (rires). Je suis vraiment content d’être là.

Mbida Arantes, ancien lion
Journalducameroun.com)/n

Je suis honorée de porter le maillot des lions indomptables
Je suis très fière d’être là. Ça fait quatre ans que nous sommes partenaires de ces évènements avec Madame l’ambassadrice et son époux. On peut voir que l’amitié existe et ce partenariat de notre point de vue est productif. Notre association est culturelle et nous organisons de nombreux dîner-débats où nous recevons des personnalités pour débattre des valeurs afin de partager les richesses que les hommes possèdent. Je ne suis pas sportive, mais grâce à ce partenariat, j’apprécie de venir au stade, et en plus, j’ai reçu le maillot su Cameroun que je suis très honorée de porter.

Eda Carly, présidente de « femme d’abord », partenaire
Journalducameroun.com)/n

Le football est un sport mobilisateur
Je suis venu célébrer la fête des femmes. Je suis très content de voir les anciennes gloires accepter de partager ce moment de football. On a choisi le football car c’est un sport qui mobilise beaucoup au Cameroun. Si ça avait été le handball il y’aurait sans doute eu moins de gens au stade.

Jean Njiké, vice-président et coach de l’équipe des diplomates
Journalducameroun.com)/n

Je dis merci à M. l’ambassadeur et son épouse
Je remercie déjà M. l’ambassadeur et son épouse d’avoir pris l’initiative d’organiser cette journée. C’est un grand plaisir pour moi d’être là pour représenter la femme parce qu’il s’agit quand même de la célébration de notre journée. La journée internationale de la femme reste une journée marquante dans le monde et au Cameroun. L’équipe des femmes qui a joué a été créé il y’a 3 ans. Par ailleurs, le choix du football n’est pas banal car ça constitue une évolution pour la femme. Le football est un sport très homme et avec ça, la femme prouve qu’elle peut faire autant de choses que l’homme.

Sylvie Semeny, ancienne capitaine des lionnes indomptables
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé