› Eco et Business

Célébration : Les douanes sous le feu des projecteurs

Plusieurs festivités marquent la journée internationale de ce corps de métier qui a lieu ce lundi !

« La douane et l’environnement : protégeons notre patrimoine culturel », c’est le thème des festivités d’une semaine d’activités que mènent les douanes camerounaises depuis le 20 Janvier dernier. En effet, c’est de concert avec les autres pays membres de l’organisation mondiale des douanes (Omd). Le 20 janvier dernier, le directeur général des douanes Madame Minette Libom Li Likeng a lancé la semaine d’activités à Bertoua dans la Région de l’Est. Le jeudi 22 Janvier 2009, c’est le Hilton hôltel de Yaoundé qui a servi de cadre à une table ronde sur le thème : « la douane camerounaise face aux défis de la gouvernance ». A ces moments de réflexion se sont ajoutées plusieurs autres cérémonies pour célébrer les douanes camerounaises. C’est le cas des journées portes ouvertes organisées par le secteur des douanes du centre. Une cérémonie qui a eu lieu en la présence du gouverneur de la province du Centre, du directeur général des douanes des personnels de la douane et de nombeux curieux. Vendredi dernier, des tests de dépistage gratuit du Vih/sida, du diabète et de l’hypertension artérielle, des séances de vaccination au profit des personnels de la douane et la remise des dons au centre d’accueil et de l’espoir d’Efoulan. Samedi, une marche sportive partant de la direction générale des douanes pour le palais des congrès et un match de football à la garde présidentielle ont ponctué la célébration. Ce matin, la grande cérémonie officielle de célébration s’est déroulée à la base aérienne 101 de Yaoundé


douanescustoms-cm.org)/n

Les Douanes souffrent de leur image

Au moment où se célèbre cette journée internationale de la douane, ce corps de métier ne jouit pas d’une bonne image dans l’opinion nationale camerounaise. En effet, la douane est considérée comme l’un des coprs les plus corrompus au Cameroun. La situation sociale des douaniers qui affichent en général un train de vie aisé renforce cette considération. Pourtant, les salaires de ses personnels sont sensiblement les mêmes que ceux des autres fonctionnaires de l’administation publique camerounaise. Dans un rapport rendu publique le 26 Février 2007, l’organisation non gouvernementale, Transparency International Cameroon, attribuait une note de 3.915, à la douane. Celle-ci occupait alors le premier rang des secteurs ou services les plus corrompus. Du côté de la douane, l’on est conscient de cet état des choses. Il y encore un « déficit d’intégrité » reconnaissait le directeur général des douanes dans la table ronde sur « la douane camerounaise face aux défis de la gouvernance ». La mise en place, il y a quelques années, du Système Douanier Automatisé (Sydonia) est l’une des démarches entreprises par les autorités du secteur pour réduire le phénomène de la corruption généralisée qui gangrène les douanes camerounaises. Mais les résultats escomptés sont sans aucun doute loin d’être atteints. Certes, reconnaissent certains douaniers, les poches de corruption tendent à disparaître progressivement, mais les personnels du secteur recherchent toujours des stratégies pour contourner les mesures de lutte contre la corruption mis en place. C’est dire si le combat contre la corruption dans la douane est un combat de tous les instants.


copem-transit.com )/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut