Opinions › Tribune

Celestin Njamen réagit à la mort de Pius Njawé

« Ils l’ont assassiné…  »

Grand défenseur des Droits de l’Homme, infatiguable combattant de la liberté,Journaliste africain émérite, Pius est mort sur le champs de guerre, les armes à la main. L’Afrique perd une icône de la lutte pour la dignité humaine. Il n’avait jamais, à grand jamais cédé ni aux sirènes de la corruption morale de l’Etat-RDPC, ni aux complaisances éhontées d’une certaine Opposition.Grand athlète de la foi militante, l’ami et le martyr que je pleure aujourd’hui était l’Ame « éternelle » de l’opposition non conventionnelle, c’est la principale raison de son élimination.Parti au-delà des mers pour discuter de l’avenir de son cher pays,il est tombé en martyr sur le champs de tir. Notre héros nous aura laissé en héritage une grande leçon de résistance, la Postérité appréciera.

Sa vaillance physique et son intransigeance morale pendant toutes ces décénnies de luttes acharnées ont non seulement forcé le respect et l’admiration de tous ou presque mais également fait de lui un Grand Homme, un homme que la postérité retiendra …forcément.

Pius à apporté la liberté de la presse et semé les fèves de la démocratie au Cameroun en attendant qu’elles germent. Pius, comme Mongo Beti par son inlassable et intrépide combat pour les Libertés fondamentales a, sans être un homme politique, obligé l’ogre d’Etoudi à proclamer le multipartisme même s’il reste de façade.

Pius a, en prenant la tête de l’heureuse subversion des années dites de braise matérialisée par les villes mortes, obligé le voyou d’Etoudi qui a finit par l’assassiner,à entériner la fin de la censure administrative au début des années 2000.

Oui, figure de proue de l’opposition non politique et à quelques mois de la mère des batailles en Octobre 2011, il s’agit bel et bien d’un assassinat politique maquillée, comme tous les grands assassinats politiques d’ailleurs. Nul n’a oublié l’assassinat de Martin Luther King assassiné par un « déséquilibré mental » celui de JF Kennedy assassiné par un autre « déséquilibré mental » de Lady Di, la princesse du coeur, officiellement victime d’un « accident » de la circulation en Aout 1997 à Paris sous le pont de l’Alma. Et voici l’assassinat de Pius Njawé officiellement victime comme Lady d’un « accident » de la circulation.

Oui à part les indécrottables naifs, nous connaissons toutes et tous ces méthodes d’assassinats politiques utilisées par les services secrets y compris ceux du Cameroun. Elles consistent à éliminer tous ceux qui « empêchent » les fossoyeurs de la République de tourner en rond en évitant d’être trop facilement démasqués. çà suppose qu’on opère de l’Etranger avec des tueurs à gages étrangers de préférence, çà préserve des soupçons paraît-il ( faux alcooliques comme le chauffeur de Lady Di ou « déséquilibrés mentaux » comme Luther King et JF Kennedy assassiné par la CIA).

Oui Monsieur le Bourreau, vous n’avez jamais supporté la vérité de Pius sur le malaise cardiaque lors d’une finale de coupe de football un certain 21 decembre 1997. Oui Monsieur le Bourreau, vous n’avez jamais supporté la vérité de Pius révélée sur Thierry Michel Atangana, homme de main de Titus Edzoa qui en 1997 a commis un crime de lèse-majesté en se portant candidat à la présidentielle contre vous.

Oui Monsieur le Bourreau vous n’avez jamais supporté la vérité de Pius sur Paul-Eric Kingué sur les non-paiements chroniques d’impôts à Njombe-Penja par votre ami Bolloré. Je m’arrête sur cette liste interminable de règlements de comptes politiques masqués car il en faudrait des pages pour cela.

Non Monsieur le Bourreau, nous ne croyons pas à la thèse d’un camion roulant à tombeau ouvert venant culbuter un automobile arrêté réparant tranquilement une roue crevée sur une aire pourtant aménagé à ce effet.

Non Monsieur le Bourreau, nous ne croyons pas qu’on répare une crevaison sur la chaussée et qu’un camion a le droit de rouler sur des aires amenagées. çà ne passe pas , je regrette! D’où vient-il donc que des quatre passagers, ce camion ait raté tout le monde sauf Pius? Aujourd’hui et puisque jamais nous sommes tous des Pius et revendiquons notre part d’assassinat car JAMAIS nous ne tairons, JAMAIS nous n’arrêterons notre combat quelqu’en fût le prix à payer et le Cameroun ne sera plus votre patrimoine privé.Quoiqu’il en soit nous exigeons des OBSEQUES NATIONALES pour ce digne et vaillant fils de la Nation. Vous avez eu la peau de Pius mais vous ne détruirez pas l’esprit et l’héritage de Njawé. Nous sommes ses héritiers.

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut