Politique › Institutionnel

Célestine Ketcha intègre le bureau de l’Association internationale des maires francophones

La maire de Bagangté a été nommée présidente de la commission Aide humanitaire et gestion des risques au 32e sommet de l’Aimf à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Mission
Célestine Ketcha Courtes n’est pas arrivée au terme des travaux de ce sommet ouvert par Alassane Dramane Ouattarra (Ado), le président de la Côte d’Ivoire. Elle est revenue au Cameroun le 28 novembre 2012. La directrice générale de Queen Fish a organisé une conférence de presse dans ses bureaux, vers le marché Sandaga, quelques minutes seulement après sa descente de l’avion. Question de partager cette bonne nouvelle à chaud. Devant une douzaine de journalistes, Ketcha Courtes est revenue en profondeur sur le contenu des travaux d’Abidjan, mais surtout sur le rôle qu’elle va désormais jouer au sein de cette association élitiste. «Ma mission consistera à être aux côtés des frères de l’Afrique francophone en difficultés du fait des catastrophes, des épidémies et des guerres », a synthétisé la présidente du conseil d’administration (Pca) de Panthère du Ndé. Au sujet de l’intérêt de ce poste pour le Cameroun, le maire de Bagangté est intarissable. « C’est le bureau de l’Aimf qui valide tous les projets sociaux du monde entier. Désormais, je suis dans ce bureau. Notre pays gagnera sur l’information et l’orientation des maires sur ces projets. Ma présence favorisera l’accès au financement », a-t-elle souligné.

Résolutions
Avec ce choix de Ketcha Courtes, qui remplace un Mauritanien promu vice-président de l’association, le Cameroun compte désormais deux postes de responsabilités au sein de l’Aimf. Avant ce sommet, Gilbert Tsimi Evouna, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé était le seul camerounais dans ce bureau qui compte 20 membres, et qui agit au nom de près de 300 personnes issues d’une centaine de pays. En dehors de l’évaluation des activités, la rencontre d’Abidjan a permis d’arrêter plusieurs résolutions à exécuter en trois ans. Il s’agit de l’informatisation de l’état civil, le financement des projets à caractère social (eau, électricité.). Certains de ces projets sont déjà exécutés dans la mairie de Bagangté, dans l’Ouest du Cameroun. Ketcha Courtes va se servir de cette expérience réussie pour implémenter ces projets dans les pays de son ressort.

Célestine Ketcha Courtes, maire de Bagangté (Ouest Cameroun), a été nommée présidente de la commission Aide humanitaire et gestion des risques au 32e sommet de l’Aimf
Journalducameroun.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé