› Economie

Cemac : l’Afrique centrale, dernière mondiale en matière d’échanges intra-communautaires 

 

Cette proposition a été énoncée à l’issue d’une réunion organisée ce 09 aout 2022 par la Commission Cemac par visioconférence.

Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du commerce camerounais a présidé par visioconférence une réunion de sensibilisation et d’information consacrée à la libre-circulation en zone Cemac. Les participants ont à l’occasion, souligné la nécessité de la mise en place d’une Brigade mixte intra-communautaire comme solution aux dérapages observés.

« Les Ministres ont proposé la création de la brigade mixte Cemac qui devra incorporer devra incorporer toutes les administrations de la sous-région, nous avons besoin de l’administration sur le terrain », Luc Magloire Mbarga Atangana.

Selon le ministre camerounais, les échanges intra-communautaires en Afrique centrale depuis les dernières années, représentent en moyenne 3,5% des échanges. « Si l’on devait comparer à l’Europe on est au-dessus de 50 %, 52 % en Asie, en Amérique du Nord 50 % ,26 % en Amérique du Sud ».

Au constat, « l’Afrique centrale occupe bel et bien la dernière place au niveau mondial en ce qui concerne les échanges intra-communautaires », déplore le ministre.

Il faut selon les décideurs de cette dépendance, la proposition de la Cemac à cet effet est celle de mettre en place une brigade mixte de contrôle de manière harmonisée, et rationaliser les contrôles, les check points, en levant les obstacles qui pour la plupart, sont des tracasseries administratives, policières.

« L’exemple du Cameroun parle aux autres Etats de la région. On dénombrait une centaine de check -points sur certains corridors ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé