› International

Cemac: Le siège de la commission reste à Bangui

Contrairement à une proposition des ministres, le siège de l’institution ne sera pas déplacé de Bangui, a décidé un sommet des chefs d’Etat de la région tenu vendredi à Libreville.

Un des dossiers cruciaux de cette rencontre extraordinaire organisée en présence de cinq des six chefs d’Etat de la CEMAC, hormis le Camerounais Paul Biya représenté par son Premier ministre Philemon Yang, la délocalisation provisoire du siège de la Commission avec d’autres oragnes de la CEMAC avait été préconisée à cause de la dégradation de la situation sécuritaire en Centrafrique. Un rapport des ministres de l’UEAC publié en avril avait jugé critique le sort des personnels de ces institutions victimes de pillages, agressions et vols subi dans la foulée de la prise du pouvoir des ex-rebelles de la Séléka le 24 mars à Bangui. Après trois jours de débats houleux d’une nouvelle réunion, cette instance a enregistré plutôt une impasse sur ce projet de délocalisation lundi à Libreville. Une position déjà avancée par des sources proches de certains de ces chefs d’Etat parallèlement aux manoeuvres du Gabon et de la Guinée équatoriale favorables au transfert de siège dans leurs capitales respectives, le sommet des chefs d’Etat tenu vendredi « a décidé du principe du retour à Bangui de l’ensemble de ces institutions, notamment la Commission de la CEMAC », d’après le communiqué final.

Réunis en marge de la deuxième édition du New York Africa, un forum économique organisé depuis 2012 dans la capitale gabonaise, ces leaders ont certes affirmé avoir « pris acte des conséquences de la situation en République centrafricaine sur le fonctionnement de la Commission de la CEMAC et des institutions communautaires à Bangui ». Mais, mentionne leur communiqué final rendu public au terme de plusieurs heures de session plénière et de huis clos, « la conférence a souligné l’impérieuse nécessité pour la CEMAC de continuer à apporter son aide à cette République soeur et à ses nouvelles autorités, dans leurs efforts de restauration et de renforcement de la stabilité intérieure ».

La décision des chefs d’Etat pour le maintien du siège de la Commission de la CEMAC ne soulève cependant pas d’enthousiasme chez les personnels de cette institution et ceux des autres organes communautaires basés dans la capitale centrafricaine.

Le siège de la Cemac restera à Bangui en RCA
journaldebangui.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut