› International

Centrafrique: encore des accusations d’abus sexuels concernant des Casques bleus

La Minusca a indiqué lundi avoir reçu de nouvelles informations concernant des Casques bleus et des employés civils de l’ONU

La Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a indiqué avoir reçu de nouvelles informations sur des allégations d’exploitation sexuelle et d’abus sexuels, impliquant notamment des Casques bleus et des employés civils de l’ONU.

« Ces allégations seraient liées à des incidents remontant à 2014 et 2015. Dans l’immédiat, notre principale préoccupation est de veiller à ce qu’une assistance soit portée aux victimes et que toutes les informations fassent immédiatement l’objet d’enquêtes afin que les auteurs soient sanctionnés proportionnellement à leurs actes », a déclaré la MINUSCA dans un communiqué de presse.

Une équipe intégrée dirigée par la représentante spéciale adjointe du secrétaire général en République centrafricaine, Diane Corner, s’est rendue dans la région au cours du weekend.

« Le rapport de l’équipe intégrée sera partagé avec les États membres concernés, en leur recommandant de mener une enquête approfondie et opportune, afin d’établir les responsabilités des auteurs de tels actes, qu’ils relèvent de contingents onusiens ou non », a précisé la MINUSCA.

Par ailleurs, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous va se rendre en République centrafricaine pour représenter le secrétaire général lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président élu Faustin-Archange Touadera, qui aura lieu mercredi.

Lors de sa visite, M. Ladsous rencontrera les autorités nationales et discutera du processus politique, ainsi que de la manière dont elles conçoivent la relation du pays avec la MINUSCA. Il rencontrera également les dirigeants de la mission ainsi que les commandants des composantes militaire et de police de l’ONU concernant les questions de sécurité, de comportement et d’abus sexuels, a précisé le porte-parole du secrétaire général lors d’un point de presse à New York.

Une patrouille des casque bleus à Bangui, le 30 décembre 2015
Reuters)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut