› International

Centrafrique: L’insécurité entraine la suspension des SMS

Le ministère des Postes et télécommunications a pris cette décision pour tous les abonnés de la téléphonie mobile le 02 juin, « jusqu’à nouvel ordre »

L’utilisation des textos est « suspendue en Centrafrique jusqu’à nouvel ordre » en vue « de contribuer à la restauration de la sécurité sur toute l’étendue du territoire », a annoncé mardi le ministère des postes et télécommunications. « L’utilisation de tous les sms pour tous les abonnés de la téléphonie mobile est désormais suspendue à compter du lundi 2 juin 2014 jusqu’à nouvel ordre », est-il indiqué dans une lettre du ministère des postes et télécommunications adressée aux directeurs généraux des téléphonies mobile en Centrafrique.

La décision de suspendre l’utilisation des textos a été prise « sur instruction du Premier ministre », précise la lettre. Elle intervient après un regain de violences à Bangui la semaine dernière, alors qu’un appel à la grève générale lancé en début de semaine a été relayé par sms ces derniers jours.

Elle fait aussi suite à un appel à « reprendre le travail » lancé dimanche par le Premier Ministre André Nzapayéké après plusieurs jours de manifestations et de paralysie à Bangui. Une source gouvernementale a indiqué à l’AFP que l’utilisation des sms devrait être suspendue « pour quelques jours ». Quand on essaye d’envoyer un texto via le réseau Orange, à Bangui, il est écrit « sms interdit », a constaté l’AFP.

La mesure a pris effet le 02 juin 2014 pour tous les abonnésde la téléphonie mobile en Centrafrique
totem-world.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé