International › APA

Certification: les enjeux de l’accréditation dans la ZLECAF présentés à Abidjan

Pas d'image

Le système ouest-africain d’accréditation (SOAC), un organisme régional d’accréditation commun aux huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a présenté mardi à Abidjan, les enjeux de l’accréditation dans la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Selon  Marcel Gbaguidi, le directeur général de cette institution, l’accréditation est nécessaire pour faciliter la commercialisation des produits de la sous-région et de la Côte d’Ivoire dans la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

« L’un des critères pour faciliter le passage des produits d’un pays à l’autre, c’est que ces produits soient accompagnés de certificats délivrés par des laboratoires accrédités par le SOAC.  L’enjeu aujourd’hui, c’est de montrer qu’il est important que l’activité d’accréditation se démultiplie rapidement», a-t-il soutenu.

 De son avis, les régions qui ont avancé dans les systèmes d’accréditation ont plus de chances de pouvoir profiter des accords commerciaux. « C’est le manque de certification qui fait que nos produits sont rejetés à l’exportation », a regretté M. Gbaguidi.

Auparavant, il a présenté son institution qui est  « opérationnelle » depuis 2018.  « Le SOAC est une volonté commune des pays de l’UEMOA. C’est le seul organisme habilité à faire de l’accréditation dans cette zone. Notre accréditation couvre les laboratoires, les organismes d’inspection et de certification », a expliqué M. Gbaguidi, dans un échange avec la presse.

 Il a indiqué que  les activités d’accréditation au sein de l’UEMOA relèvent du SOAC qui veille à leur mise en conformité avec les exigences des organismes internationaux.

Dans la foulée, M. Gbaguidi a fait savoir que le SOAC ne travaille pas directement avec les entreprises, mais il accrédite plutôt les organismes d’évaluation et de conformité ( OEC) des pays de l’UEMOA qui font de la certification.

 Le SOAC dont le siège est à Abidjan, est opérationnel depuis 2018. Cette institution a été créée dans l’optique de doter les pays membres de l’UEMOA d’un organisme d’accréditation à même d’évaluer la compétence des organismes d’évaluation de la conformité, notamment les organismes de certification, d’inspection et les laboratoires opérant dans la sous-région.

En clair, le SOAC se veut un instrument communautaire d’aide à la protection des consommateurs ouest-africains et un passeport pour l’accès des produits et services ouest-africains aux marchés nationaux, régionaux et internationaux.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé