› International

C’est confirmé, Faustin Touadéra est le président de la Centrafrique

La Cour constitutionnelle de transition a validé, mardi, les résultats du second tour de la présidentielle du 14 février dernier. L’ancien Premier ministre récolte 62,69 % des voix

Ce score de 62,69 % est à peu de choses près le même que celui que Faustin-Archange Touadéra avait obtenu lors des résultats provisoires de l’Autorité nationale des élections. Et selon ces chiffres définitifs, Anicet Georges Dologuélé, son adversaire, est crédité de 37,31 % des suffrages. La Cour constitutionnelle de transition a donc rejeté les recours déposés par les alliés de Dologuélé, lui-même ayant choisi de ne pas contester les résultats provisoires.

Faustin-Archange Touadéra sera investi d’ici la fin du mois. La période de transition en Centrafrique doit s’achever le 31 mars. Dans l’intervalle, doit se tenir le second tour des élections législatives dont la date n’est pas encore fixée. Le 11 mars prochain, la Cour constitutionnelle se prononcera sur le premier tour de ces législatives. Selon les résultats provisoires, 43 des 140 sièges sont déjà pourvus.

Ce nouveau scrutin sera dans tous les cas crucial pour le nouveau président. C’est seulement au terme de ces législatives que celui qui a été le Premier ministre de François Bozizé entre 2008 et 2013, connaîtra la composition du prochain Parlement et saura comment construire sa majorité.

Faustin-Archange Touadéra n’a pas de parti et devra donc constituer des alliances. Lesquelles devront tenir compte des ralliements : une vingtaine des 30 candidats à la présidentielle. Et une vingtaine de formations politiques de tailles diverses, dont le MLPC de Martin Ziguélé.

Faustin Archange Touadera, lors d’une marche pour la paix à Bangui, le 5 janvier 2013.
Droits réservés)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé