› Eco et Business

C’est parti pour la campagne cacaoyère au Cameroun!

Le pays a connu un belle saison 2008-2009

S’unir pour mieux produire
C’est à Monatélé une localité situé au nord ouest de Yaoundé que se sont retrouvés les acteurs de la filière Cacao. Le ministre du commerce qui présidait la cérémonie les a invités à produire plus et mieux. Le nouveau défi pour la filière cacao est de faire mieux que les quantités commercialisées au cours de l’exercice précédent. Se félicitant des bons résultats de la campagne 2008-2009, le ministre du Commerce relève l’importance qu’il y a à travailler en collaboration étroite. Une union des forces qui devrait selon lui donner la meilleure image des produits made in Cameroun.

Produire plus de 205 000 tonne en 2010
D’après la société de développement de produit (SODECAO), la production du cacao au Cameroun a atteint les 205.000 tonnes durant la saison 2008-2009, soit 17.000 tonnes de plus que la saison précédente. Les responsables de cette entreprise parapublique imputent cette amélioration sur le compte d’une production de plus en plus améliorée, aussi bien en termes de qualité que des exportations. Le marché aura été favorable à une plus grande implication des planteurs. De près de 575 FCFA, le prix du kilogramme de cacao a varié pour parfois atteindre 1000 FCFA, selon les localités, indiquent des intermédiaires interrogés sur la question.

Le soutien du gouvernement
Les producteurs de cacao présents ont plaidé pour un soutien plus effectif des pouvoir publics. Une requête prise en compte par la représentante du ministère de l’agriculture et du développement rural. Le ministre délégué, auprès du ministre en charge de l’Agriculture et du développement rural, Clémentine Ananga Messina, s’est voulu rassurante. « Les pouvoirs publics ne ménageront aucun effort pour soutenir les agriculteurs » a-t-elle affirmé. En marge du lancement de la campagne cacaoyère, de nombreuses associations d’agriculteurs ont reçu un appui du gouvernement. 16 motos ont été remises à des agents de programmes de vulgarisation. Ont aussi été distribué des litres de pesticides et de fongicides. L’appui a été évalué à 10 millions de FCFA. La campagne 2009-2010 court du 1er août 2009 au 15 juillet 2010.

Tenir compte de la concurrence du marché
Selon certains observateurs, la volonté bien affichée du gouvernement doit s’accompagner d’un appui technique, tant dans la production que dans la commercialisation. Des analyses ont démontré que tant que la cacao pour ce qui est de sa part ne sera pas transformé localement et destiné au marché local ou sous régional, l’activité devra toujours se plier aux caprices du marché international et des contraintes qu’il impose. Des récentes informations rapportent que le Ghana et la Côte d’Ivoire deux poids lourds de la production de cacao ont eux aussi annoncé une embellie. Les cours devraient baisser d’un cran dans les prochains mois.
La campagne 2009-2010 qui a débuté le 1er août dernier va courir jusqu’au 15 juillet 2010.


harry.mongongnon)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut