Cette Afrique qui gagne la mondialisation

Par Serge Tchaha

Le monde change! La Chine est devenue la deuxième puissance économique au monde alors qu’elle était un pays pauvre il y a quelques décennies. C’est au Brésil l’année dernière que s’est effectuée la plus grande ouverture du Capital au monde : 70 milliards USD. Selon le classement Forbes 2011, c’est Carlos Slim, un mexicain, qui est l’homme le plus riche de la planète. Le célèbre magazine américain estime sa fortune à 74 milliards USD. Ces faits symbolisent le changement que j’évoquais plus haut.

Des multinationales veulent s’installer en Afrique
Nous savons tous que l’entreprise créée par la famille Walton – WALMART – a des visées relativement au continent de Lagnidé, Billion et Kabéruka. Rappelons qu’en 2009, son chiffre d’affaires était près de 20 fois l’équivalent du PIB camerounais, soit 408 milliards USD. L’on estime par ailleurs son nombre d’employés à 2,1 millions de personnes, soit environ 1,5 fois la population gabonaise. Mais c’est une autre entreprise qui m’a particulièrement intéressé ces derniers temps. Il s’agit du Cirque du Soleil. C’est sans doute une des plus entreprises culturelles les plus impressionnantes du monde et un des fleurons canadiens. Il se trouve que depuis quelques jours et jusqu’à début avril prochain, elle produira son spectacle SALTIMBANCO en Afrique du Sud. Une première depuis 26 ans qu’existe cette entreprise dont le chiffre d’affaires s’est établi à 850 millions de dollars l’an passé, selon les dires de son Président, M. Lamarre. C’est particulièrement intéressant et de mon point de vue, car c’est annonciateur de l’Afrique de demain. Ce n’est plus seulement le continent où l’essentiel des revenus était consacré à la nourriture et au logement. Le niveau de vie s’améliore, le pouvoir d’achat augmente et le revenu disponible pour la consommation de produits culturels de cette nature s’accroit.

Des hommes d’affaires de la CÉDÉAO et de la CÉMAC qui changent le monde
À côté de ces entreprises qui témoignent du renouvellement de la perspective économique en Afrique, il y a des hommes qui permettent, comme aurait dit Alain FOKA, d’échapper au pessimisme de rigueur quand il est sujet de l’Afrique. Il faudrait sans doute des centaines de papiers pour parler de tous ceux qui pourraient être dans cette liste. Car, en plus, on pourrait bien évidemment aller au-delà de ces deux zones géographiques. Cependant, parlons tout de même de quatre de ces hommes qui font partie de la crème de la crème des businessmen africains. Mais surtout, ceux qui illustrent comment l’Afrique, elle aussi, contribue de manière créative à la prospérité de ce monde.
. Tidiane THIAM. Ancien ministre ivoirien, il est le PDG de Prudential. C’est le premier groupe d’assurance britannique. C’est le premier noir occupe au Royaume-Uni un poste dans une entreprise de cette envergure. Permettez-moi de signaler que selon un communiqué rendu public le 9 mars dernier, Prudential a annoncé un chiffre d’affaires de 3,485 milliards £. Et son bénéfice après paiement d’impôts sera situé à 1,431 milliard £.

. Aliko DANGOTE. Comme nous le signalions dernièrement, le patron du groupe DANGOTE produit des ventes cumulées s’élevant annuellement à près 2 à 2,5 milliards USD. Ce nigérian, par ailleurs, avec DANGOTE SUGAR, permet à l’Afrique d’avoir la 2ème compagnie productrice de sucre au monde, en termes de tonnes.

. Constant NEMALE. Camerounais d’origine, cet homme de média est le Président et actionnaire majoritaire de la chaine de télévision d’information continue, AFRICA24. Monsieur Nemale est un de ces entrepreneurs africains qui doit faire face à la concurrence de puissantes organisations occidentales telles que CNN, TV5 ou France24 ou encore Euronews. Selon ses dirigeants, AFRICA24, en 2010 « est devenu officiellement la première chaîne mondiale d’information sur l’Afrique et surtout la chaine par satellite la plus regardée en Afrique Francophone. Un exploit au bout d’un an d’existence. »

. Severin Kezeu. Il est l’inventeur du système anticollision baptisé NAVIGATOR. Installé aux Émirats Arabes Unis, cet entrepreneur d’origine camerounaise, possède une entreprise qui est leader mondial sur son marché. Severin Kezeu estime que son groupe pèse 100 millions€.

Qu’on le veuille ou pas, l’Afrique est partie prenante active dans la mondialisation économique et beaucoup porte à croire que son influence y grandira!



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top