› Eco et Business

Chambre de Commerce: Scrutin électoral semble décrié!

Les membres de la Chambre consulaire seront choisis dans les prochaines heures alors le processus est contesté

Ce sera donc mardi 17 janvier 2012 que les 95 500 électeurs de la Ccima se rendront dans les sous-préfectures, les antennes régionales de la Chambre de commerce, les marchés et tous les autres lieux retenus pour élire les 160 membres de l’Assemblée plénière, desquels seront choisis les 12 membres du bureau d’où découlera au finish la désignation par décret présidentiel du Président de la Ccima pour la législature 2012 – 2015. Suite à la fermeture des listes des candidats le 31 novembre dernier une quarantaine d’ambitions ont été rejetées laissant libre court à l’unique liste retenue dont la tête de proue est le président sortant Christophe Eken. Une situation qui chez certains acteurs et observateurs laisse interrogateur. Comment 40 postulants ont-ils pu se tromper au point de voir toutes leurs candidatures rejetées? Comment comprendre cet unanimisme absolu autour d’une seule liste? La Ccima sortira -t-elle grandie de cette élection sans débat sur le programme proposé?

Appels au boycott du scrutin
Des interrogations qui peuvent s’ajouter à bien d’autres et qui d’une manière ou d’une autre rejoignent aussi les préoccupations de certains syndicats des commerçants dont les sorties médiatiques s’intensifient au fur et à mesure que l’échéance se rapproche. En effet, les syndicats des commerçants reprochent à la Ccima d’avoir violé les principes démocratiques et des droits humains. Une dénonciation orchestrée par le président de la Fescocam Boris Boniface Mbah. C’est pour cela qu’ils exigent l’annulation des élections du 17 janvier 2012, et la réforme dans le strict respect des dispositions de ces statuts et des mesures favorisant le libre jeu démocratique, ainsi que la mise sur pied des commissions devant travailler pour la réforme totale de cette compagnie consulaire. Les élections annoncées à la Ccima le 17 janvier 2012 doivent être annulées et réorganisées à cause des multiples irrégularités constatées dans le processus électoral et notamment, la constitution des listes de candidatures; à l’état actuel, une seule liste générale a été savamment concoctée sur le plan national, alors que les statuts prévoyant la constitution des listes par sous-section. Celui-ci poursuit en décriant les candidats qui ont été refusées dans certaines délégations de la Ccima, en raison du nombre de places limitées sur la liste unique, une pratique empêchant l’avènement des listes concurrentes et enfreignant ainsi le libre jeu démocratique. A ce propos, le secrétaire général de la commission nationale de ces élections, Halidou Bello, a simplement rejeté toutes ces accusations en laissant entendre que les dossiers de candidatures sont reçus par liste. Par conséquent les candidatures individuelles ont été rejetées. Tout montre que le scrutin du 17 janvier va bel et bien se dérouler en dépit de toutes ces récriminations.

Les enjeux sont élévés
ameroun2.skyrock.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top