Sport › Football

Championnat d’Afrique des Nations: Programme officiel et enjeux de cette 2e édition

Réservé aux joueurs locaux, 16 équipes prennent part à cette 2e édition qui se déroulera du 4 au 25 février 2011

Après la Côte d’Ivoire en 2009, l’honneur est revenu cette année au Soudan d’organiser la 2e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). La succession de la RD Congo est ainsi ouverte avec sur la ligne de départ 16 prétendants contrairement à 8 à la première édition. Preuve s’il en était encore besoin qu’en deux ans d’existence, le CHAN a gagné en maturité et en popularité. La concurrence sera ainsi rude entre les 16 postulants pour le trophée qui vont s’affronter avec la ferme intention de briller et de ravir la vedette, le temps d’un tournoi, aux sélections phares, appelées à disputer en fin mars, une journée des éliminatoires de la CAN-2012. Le groupe C, où évoluent la RD Congo, tenant du titre, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire et le Mali, est considéré par les observateurs comme étant celui de la « mort ». Même si les Congolais partiront favoris, cette poule reste tout de même équilibrée et ouverte à tous les pronostics. Arrivés à Khartoum depuis quelques jours, les Lions Indomptables A’ essayent tant bien que mal de s’acclimater. Et comme à l’accoutumée, la dernière séance d’entraînement qui a eu lieu ce jeudi face à El-Merriech, le club le plus populaire du Soudan, a encore fait courir les foules. Avec deux blessés dans la tanière, le staff médical n’a pas totalement perdu espoir de les récupérer. Les autres acteurs de cette expédition soudanaise promettent d’ailleurs d’aller jusqu’au bout de l’aventure. Le 6 février, le Cameroun tentera de faire tomber les ex-Zaïrois, et créer une surprise de taille. Composée essentiellement de joueurs évoluant au sein du TP Mazembe, double détenteur de la Ligue des Champions, l’équipe de la RD Congo visera à conserver son titre acquis à Abidjan, en dépit de la rude concurrence annoncée. L’autre favori du tournoi, la Côte-d’Ivoire, troisième adversaire du Cameroun, éliminée dès le 1er tour lors de la dernière édition disputée à domicile, aura à c ur de faire mieux au Soudan. Le Mali, dont c’est la première participation, tentera lui aussi de bousculer les données de groupe, où l’effet surprise n’est pas à écarter.

41 ans après avoir été le pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 1970, le Soudan qui est par ailleurs l’un des fondateurs de la CAF aspire à frapper un grand coup sur ses propres installations et devant son public. Toutefois, il devra d’abord s’extirper du groupe A, composé de l’Algérie dont c’est la première participation, du Gabon et de l’Ouganda avant d’espérer bousculer la hiérarchie. La sélection algérienne qui s’est envolée lundi pour le Soudan ne compte pas faire de la figuration, d’autant plus que le dernier carré reste l’objectif de la bande à Benchikha qui veut valoriser le joueur local, comme l’a réitéré le coach national. Les Verts, appelés à entamer l’épreuve le 5 février face à l’Ouganda, auront des atouts à faire valoir eu égard à la qualité intrinsèque de ses éléments et à ce qu’elle a pu montrer jusque-là lors des rencontres amicales disputées dans le cadre de sa préparation pour cette importante échéance. Le Gabon et l’Ouganda qui sont les deux autres équipes du groupe A ne comptent pas se contenter du simple rôle d’outsider. Les deux sélections espèrent créer la sensation dès la première journée, face respectivement au Soudan et à l’Algérie.

Dans le groupe B, le Ghana ne semble pas inquiété par l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Niger, tant les Black Stars paraissent bien partis pour arracher le ticket du second tour et aller loin lors de ce CHAN. Les Ghanéens, finalistes malheureux en Côte-d’Ivoire (2-0 face au RD Congo), entameront la compétition face à l’Afrique du Sud le 6 février, avec un seul leitmotiv: gagner, pour ne rien laisser au hasard. Le Zimbabwe et le Niger devront se battre dans ce groupe pour espérer bousculer le Ghana, presque intouchable, et l’Afrique du Sud, qui veut imiter l’équipe première, auteur d’un parcours honorable en Coupe du monde 2010.

Enfin, le groupe D, composé du Sénégal, demi-finaliste en 2009, de la Tunisie, de l’Angola et du Rwanda, reste le plus indécis avec un léger avantage pour les Lions sénégalais, par leur expérience dans pareils rendez-vous. Le Sénégal, qui débutera le tournoi le 7 février face au Rwanda, bénéficiera de la faveur des pronostics, dans un groupe où les trois autres sélections vont effectuer leur baptême du feu au CHAN. Si le premier billet qualificatif au 2e tour pourrait revenir (sans difficultés) au Sénégal, l’Angola, la Tunisie et le Rwanda se disputeront la deuxième place. Les rencontres de ce dernier groupe s’annoncent donc disputées entre les quatre sélections, où le faux pas pourrait être fatal pour le vaincu.

Programme du championnat d’Afrique des nations 2011 au Soudan
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé