Sport › Football

Chan 2011: Le Cameroun en 1/4 de finale

Les lions A’ ont battu la Côte d’Ivoire lundi, par 2-0 au Soudan. Les ivoiriens éliminés dès le premier tour comme en 2009

Hier lundi, 14 février, les lions indomptables A’ indiquaient que la passe de trois, était possible, après leur parcours sans faute, depuis le coup d’envoi de ce championnat d’Afrique des nations au Soudan. Et confirmation a eu lieu dans la soirée de ce lundi, où les lionceaux ont mangé les éléphanteaux de Côte d’Ivoire avec appétit. 2 buts à 0, c’est en effet le score qui a sanctionné la rencontre comptant pour la troisième et dernière journée du premier tour de la compétition dans le groupe C. Pour ce match à l’enjeu important, c’est presque la même ossature de l’équipe observée depuis le démarrage du Chan que l’entraîneur Ndoumbe Bosso a aligné, à l’exception de l’absence de deux joueurs, dont Franck Kom suspendu après les multiples avertissements reçus.

Nonobstant ces absences, l’équipe camerounaise semble maîtriser son jeu sur la pelouse du stade d’El Merreikh d’Omduram dès le coup d’envoi du match. Les ivoiriens en ce début de rencontre, se montrent quant à eux timides, dans l’optique de mieux cerner l’adversaire. Mais peine perdue, puisque peu à peu, les lionceaux gagnent en confiance. Le déclic viendra du côté du joueur Babanda Joël, qui profite de la naïveté de la défense ivoirienne, pour semer la panique dans la surface de réparation. Le ballon mal négocié par l’adversaire, est récupéré par le camerounais, son tir est tout d’abord renvoyé par le portier ivoirien, Yeboah. Mauvais renvoi, puisque le ballon échoue sur le camerounais Monkam qui se trouvait sur le flanc droit. Sans hésiter, celui-ci envoie le ballon dans les cages de Yeboah. 1-0, c’est le score en faveur des camerounais à la 54ème minute de jeu. Dès lors, les poulains de l’entraîneur Emmanuel Ndoumbe Bosso, gagnent en puissance, et se montrent de plus en plus dangereux, face à une équipe ivoirienne quelque peu désaxée sur le terrain. L’avantage au score permet aux lionceaux de mieux gérer leur match, tandis que la réaction ivoirienne qui est toujours attendue, tarde à venir. Au contraire, c’est le Cameroun qui va encore créer la sensation en se prenant par deux fois, pour transformer le penalty accordé par l’arbitre de la rencontre, suite à une faute ivoirienne dans la surface de réparation, le joueur Marcellin Koffi ayant touché le ballon du bras gauche. 91ème minute de jeu, penalty. La frappe de Mouangue Otélé est d’abord repoussée par le Yeboah. Dans la foulée, le tir est repris par Ekabe Ngah entré quelques minutes plutôt, et qui se charge de renvoyer le ballon qui échoue cette fois au fond des filets du portier ivoirien. 2 buts à 0, les camerounais tiennent leur qualification, pour les 1/4 de finales de la compétition.

Au coup de sifflet final, c’est l’explosion de joie totale, aussi bien à Khartoum qu’au Cameroun, où la confiance semble revenir au sujet du championnat national de plus en plus critiqué par le public. Au Soudan, c’est une nouvelle page du championnat camerounais qui est entrain de s’écrire. Le Cameroun poursuit son séjour en terre soudanaise, les ivoiriens déjà éliminés au même stade en 2009 rentrent à la maison, tout comme les maliens après le match nul, 1-1, concédé devant les congolais.

L’équipe des lions A’ lors d’un match
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé