› Eco et Business

Chanas Assurances: Près de 2 milliards de F de pertes sur l’exercice 2013

Le leader camerounais de la branche IARDT paye là le prix de son instabilité managériale au cours de ces dernières années

Chanas Assurances cumule des pertes record au titre de l’exercice 2013. L’embarras est manifeste dans l’entourage de la présidente Jacqueline Casalegno. Les comptes de l’exercice 2013 ne sont pas encore arrêtés. La date du Conseil d’administration non plus. Mais selon des informations issues de plusieurs sources indépendantes, la compagnie d’assurances Chanas cumule des pertes de près de 2 milliards de FCFA au titre de l’exercice 2013. Le leader camerounais de la branche IARDT paye là le prix de son instabilité managériale au cours de ces dernières années.

L’éviction de la présidente Jacqueline Casalegno, le 20 septembre 2013, aura finalement été de courte durée. Dès avril 2014, celle qu’on surnomme la dame de fer, bientôt 89 ans, revenait au grand jour. L’ascendance de Mme Casalegno sur le nouveau Directeur général, Albert Pamsy, a privé Chanas du contrepoids nécessaire à son bon fonctionnement. Ultra-dominatrice dans le conseil d’administration, Mme Casalegno a fini par irriter la SNH (Société nationale des hydrocarbures), l’un des principaux actionnaires et, il faut le dire, principaux clients du groupe. Mais la présidence n’en a cure. De sources proches de son entourage, il se dit qu’elle n’est plus en mesure de diriger.

Conséquences et responsabilités
En attendant, les frais généraux explosent au mépris des injonctions de la Commission régionale de contrôle des assurances (Crca) de la CIMA et dans une relative indifférence de la direction camerounaise des Assurances (DNA), organe interne au ministère des Finances. Il est vrai que l’exercice 2013 est à mettre au passif de la présidente qui n’a quitté la direction générale qu’en octobre 203.

Difficile en tout cas de porter le chapeau au DG limogé, Henri Ewelé, qui n’aura pas eu le temps de déballer ses cartons. Comment va réagir la CIMA face à cette situation qui met en péril l’une des plus grandes compagnies d’assurance de l’Afrique centrale ? L’actuel DG, proche de l’autorité de tutelle, ne va-t-il pas se trouver en difficulté? Quant au nouvel investisseur, le groupe gabonais Ogar, il paraît un peu coincé, avec 15% du capital et un strapontin dans le conseil d’administration. L’ambiance est morose au sein de la compagnie fondée en 1953 par celle qui tient toujours à rester aux commandes. Et pour ne rien arranger, la SNH a annoncé le non renouvellement de ses polices chez Chanas cette année.


chanas-assurances.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé