Santé › Actualité

Chantal Biya à Los Angeles, bilan d’un séjour de travail

Les premières dames d’Afrique ont planché sur la pauvreté lors d’un sommet les impliquant

Chantal Biya épouse du président de la république du Cameroun a assisté en sa double qualité de première dame du Cameroun et de présidente fondatrice des Synergies Africaines à un sommet à los Angeles aux Etats-Unis. Sommet où il était question de santé, de femmes, l’éducation, du Sida et d’autres maux qui minent leur continent. La rencontre Co-organisée par les ONG synergies africaines et U.S. Doctors for Africa s’est appuyée sur des stars engagées pour faire retentir leur message. Se sont ainsi réunies 15 premières dames d’Afrique ainsi que des délégations d’autres pays comme l’Afrique du sud ou l’Ouganda. Elles ont été accueillies pour la circonstance par Maria Shriver épouse du gouverneur de l’Etat américain de Californie. L’occasion a ainsi été donnée à la première dame du Cameroun de discuter avec des responsables d’organisations non gouvernementales et de certaines entreprises partenaires économique de l’Afrique et certains experts sur les possibilités offertes en vue de l’amélioration des conditions des femmes africaines et les formes d’intervention dans le domaine de la santé.

A l’issue du sommet on retiendra que l’unanimité a été acquise sur le fait qu’il était nécessaire de renforcer le rôle de meneuse de ces premières dames dans leurs pays respectifs, et surtout de leur permettre l’ouverture des axes de travail avec des spécialistes des Etats-Unis dans les prochains mois. Les organisateurs du sommet ont affirmé dans ce sens qu’ils uvreront durant les prochaines semaines à la constitution d’équipes multisectorielles d’experts qui sillonneront l’Afrique en vue d’avoir des séances de travail avec chaque première dame dans l’objectif d’impulser de nouveaux efforts et une nouvelle dynamique à coté de celles déjà engagées. Se prononçant sur la question, Ted Alemayhu fondateur de l’organisation U.S. Doctors for Africa affirme que ces préoccupations qui sont majeures pour le continent, justifient la rencontre. Il s’est par la suite engager à uvrer de toute sa compétence pour prendre de manière irréversible le chemin du combat contre les maux qui minent l’Afrique
De nombreuses célébrités du cinéma et du public américain étaient aussi présentes pour la circonstance, et ont même donné leur avis. Danny Glover qui a effectué plusieurs visites sur le continent en tant qu’ambassadeur de l’UNICEF, l’actrice Sharon Stone qui a supervisé la construction des forages en Ouganda, et bien d’autres. Jean Stéphane Mbiatcha secrétaire exécutif des Synergies africaines contre le Sida et les souffrances parlant au nom des premières dames membres de l’organisation a fait part du souhait qu’elles ont émis de profiter de la rencontre avec les stars hollywoodiennes, les patrons de grosses firmes et les experts du développement pour mieux faire face aux défis qui les attendent. Il dit aussi je suis sûr qu’après ces deux jours de rencontres et de travaux, les gens pourront mieux être informés sur ce qu’il y a à faire et éventuellement intéressés par un ou deux projets qu’ils pourraient soutenir.

Seule légère déception la nouvelle première dame américaine Michelle Obama n’a pu être là, son staff aurait parlé d’un agenda surchargé. Mais quoiqu’il en soit, les séminaristes ont reçu le soutien de l’administration Obama par la voix de Melane Verveer, ambassadrice itinérante pour les questions des femmes de manière globale. Elle affirme que les questions développées au cours du sommet sont au centre des préoccupations du nouveau président Américain. Le fondateur de l’organisation U.S. Doctors for africa a conclu en disant espérer qu’on n’aura plus à voir des images diffusées de l’Afrique avec des informations sur la misère des femmes et les mortalités infantiles.

Les premières dames invités aux travaux
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut