Opinions › Tribune

Charles Ateba Eyene: «J’ai pitié de Paul Biya. J’ai vraiment pitié de ce Monsieur»

Par Charles Ateba Eyene

Sur les investitures au Rdpc
J’ai dit et je le répète: l’idée des investitures au Rdpc avait pour but de positionner des amis, des frères de loges. Vous verrez que beaucoup de listes du Rdpc seront rejetées. Beaucoup de ces listes seront éliminées parce que la composition est familiale. Il y a des coins où on retrouve cinq frères dans le conseil municipal. Il y a des localités où le père est Maire, le fils Député, la mère Sénateur. Les listes qui sont montées au comité central sont terribles. Dans le Sud, mon frère Ndongo Jules Doret étant hors du Cameroun a demandé que sa femme soit tête d’une liste. C’est grave. Mon père Ondoua Onana qui est Directeur adjoint de la Sni depuis plus de 20 ans se bat pour que sa femme soit Député dans le Sud. Les gens ne pensent qu’à leurs familles. Elecam va voir des listes sur lesquelles 10 conseillers municipaux seront issus de la même famille. On avait rejeté les listes de Ndam Njoya, estimant qu’il n’y avait mis que des Bamoun. Voilà que nous avons des cas avec des gens de la même fa-mille. Le mari s’arrange à faire passer sa femme et son fils. Tout cela n’a rien à voir avec la circulaire du Président Biya qui a même été mise de côté. Personne ne la respecte. Depuis le Sénat. Il n’y a eu de consensus nulle part. A Ebolowa on a forcé les consensus. C’est pour cela que la décentralisation est foutue. Il n’y aura que la guerre dans les conseils municipaux. Le Rdpc sort étranglé de ces investitures parce que chaque Ministre a veillé à ce que ses gens soient installés. Ils ont tout fait pour que ceux qui leur font ombrage ne soient pas investis. Le rôle des Ministres dans les départements a été négatif. Le Rdpc dans tout ça ne gagne rien. Au contraire. La réalité crève les yeux. On verra ce que le Président va faire. Mais qu’il sache que le Rdpc qui va sortir de ces investitures de tripatouillages et de magouilles sera un Rdpc diminué.

Sur le Président Paul Biya
J’ai pitié de Paul Biya. J’ai vraiment pitié de ce monsieur. Je ne sais pas comment à 80 ans on peut gérer autant de problèmes. Les gens se moquent du président. Quand Paul Biya a pris le pouvoir, j’étais au Cm2. Je l’ai vu marcher comme un jeune. Mais aujourd’hui, il marche comme un homme de son âge et tu trouves des courtisans dire que c’est la démarche que tous les Camerounais doivent adopter. Que c’est la meilleure démarche. C’est faux. Disons la vérité au président. Nous avons des gens de cet âge-là dans nos familles. Paul Biya a de la chance, parce que Dieu le préserve. Mais, il y a des gens qui le précipitent à la mort en faisant semblant de le soutenir. Quand un type positionne sa femme et ses enfants, qu’est-ce que Paul Biya y gagne? J’ai écouté une conversation téléphonique entre un Sénateur et un ministre. Le Ministre demandait au Sénateur de tout faire pour que son épouse soit sur une liste pour la députation. Et le Sénateur de lui dire: «Mais tu es Ministre et maintenant tu veux que ta femme soit Député. C’est trop» Et le Ministre de répondre: «Non. Il y aura un remaniement en novembre. Si je ne suis plus au gouvernement on va faire comment?» Vous voyez? Les gens sont dans des prévisions personnelles. Ça donne la nausée. Mais ils oublient que quand Paul Biya ne sera plus là, le peuple va les chasser et va tout arracher. Il y a des gens qui tuent Paul Biya en lui donnant l’impression qu’ils le soutiennent. On soutient Paul Biya comme la corde soutient le bandit… Les gens utilisent Paul Biya comme un fusible. Aidons le Président à quitter le pouvoir comme un grand et non à fuir.

Sur la retraite
La retraite chez nous est un problème. Tout est problème chez nous. C’est un mode de fonctionnement qui arrange les mafieux. Tout ce qui est normal devient problématique. C’est ça notre société à tous les niveaux. On sait que lorsque vous êtes fonctionnaire de la catégorie D vous allez à la retraite à tel âge; quand vous êtes fonctionnaire de la catégorie C, vous y allez à tel âge, etc. Tout cela était bien organisé et bien harmonisé autrefois. Mais aujourd’hui, pour des intérêts égoïstes, les gens se battent pour l’harmonisation de la retraite à 60 ans. Les gens se battent pour prolonger l’âge à la retraite. Aujourd’hui, les gens ne vont plus normalement à la retraite. Il y a des circuits où on paie de l’argent à la présidence, à la primature ou au Ministère des Finances pour avoir une rallonge d’un, deux ou trois ans. Je rappelle qu’un grand-frère avec qui je n’ai aucun problème, Michel Njock Abanda, a déjà vu sa retraite prorogée deux fois. Il devait aller à la retraite, on a ajouté deux ans. Quand les deux ans sont finis, on a encore ajouté deux autres années. Et les autres alors? Il y a une vraie injustice. Et c’est très dangereux. Il y a une telle magouille dans les retraites qu’on ne sait plus en réalité à quel âge on va à la retraite dans ce pays. Ce n’est pas normal. Il faut que le Premier Ministre et le chef de l’Etat identifient ces réseaux d’achat des prorogations des dates de départ à la retraite. Comme le Cameroun est un pays maudit en matière de corruption, cela se fait au vu et au su de tout le monde.

«Si j’étais un petit esprit…»
Si vous avez une carrière qui ressemble à la mienne, cela ne vous donnera pas envie de rester fonctionnaire. J’ai 15 ans de service. Je suis allé en mission deux fois. Je n’ai jamais géré quoi que ce soit. Si j’étais un petit esprit, je persisterais à rester en fonction jusqu’à 60 ans, simplement pour essayer de rattraper le temps perdu. Et le jour où on me nommera sous-directeur ou Directeur, je vais donc me mettre à piller la fortune publique. Le pillage de la fortune publique vient de cet esprit-là. Les gens pensent qu’on ne peut vivre, se construire une maison, acheter une voiture qu’en détournant les fonds publics. C’est faux.

Sur la longévité à des postes
Allez au Ministère des Finances. Vous y trouverez des gens qui occupent le même poste depuis 20 ans. Ils ont pratiquement construit un empire. Que peut faire Alamine Ousmane Mey? Tout ce qu’il essaie, on bloque. C’est ça la logique au Cameroun. Les postes sont comme des chefferies. C’est cet esprit qu’il faut combattre. Vous ne pouvez pas faire l’émergence sans la compétence. Tant que c’est le clientélisme, le copinage, la magie, les sectes, le paranormal, vous n’allez jamais être émergents. Il y a des gens qui se comportent dans ce pays comme s’ils étaient de passage. C’est d’ailleurs normal, puisqu’ils ont deux nationalités. Si ça se gâte au Cameroun, ils vont vivre en France, en Belgique, etc. Nous qui n’avons pas deux nationalités devons-nous battre pour que le Cameroun soit en paix et dans la prospérité.


«Tous ceux qui pillent la fortune publique doivent savoir que ça ne va pas bien se terminer pour eux»
Quand je prends le cas de Michel Thierry Atangana, je pense qu’il faut déjà le libérer. Tout comme il faut libérer ceux qui ont déjà purgé leur peine. S’ils peuvent revenir contribuer au développement du pays, c’est tant mieux. On a créé un tribunal criminel spécial qui est chargé de gérer le cas de ceux qui ont remboursé. Il faut être conséquent. Si tu rembourses, on te libère. L’inconvénient c’est que si les gens remboursent et ne sont pas libérés, les autres ne rembourseront plus rien. Ça ne vaut pas la peine d’abîmer les gens en prison. Depuis qu’on arrête les gens dans le cadre de l’opération Epervier, je ne suis pas sûr que le vol ait diminué. La thérapie n’est pas efficace. Les gens continuent de voler au quotidien. Par contre, si on casse ces gens-là en récupérant la fortune publique, on les aura bloqués. Une mafia s’est installée au Cameroun. Tout le monde l’a vu venir. Les gens se sont enrichis de manière sauvage. Quand un pays veut se développer, il y a un esprit. Cet esprit-là n’existe pas encore au Cameroun. Mais, je tiens à dire que tous ceux qui pillent la fortune publique doivent savoir que ça ne va pas bien se terminer pour eux. C’est clair et net. Regardez l’Égypte, la Libye. Il y a des gens qui vont fuir ce pays. (…) J’ai appris qu’on a organisé un séminaire sur le civisme il y a quelque temps. C’est du bluff et du blabla.

Sur la gérontocratie
Il y a une chose qui menace la paix dans ce pays: la gérontocratie. Le Cameroun ressemble à un champ de bataille où tous les jeunes sont morts au combat et il ne reste que des vieux. Les jeunes sont fâchés. Cela crée la haine des ainés. Aujourd’hui, quand un vieux meurt, on dit «moins un». On ne peut pas se comporter dans un pays comme s’il n’y avait que des vieux, alors qu’il faut une intégration des générations. Et vous trouverez quand même des mauvais génies qui iront à la télévision défendre ça. C’est ce qui a entraîné la guerre en Égypte. Parce que les Égyptiens en avaient marre de voir les mêmes têtes qui reviennent. Quand les jeunes vont se fâcher dans ce pays, tous ces gens-là vont fuir. Est-ce que ce temps est encore loin? Je n’en sais rien. Mais qu’ils sachent que les jeunes ne sont pas d’accord. Les intimidations sont finies. Toutes les dictatures sont tombées. Il n’y a aucune dictature qui va résister.

Sur la corruption dans la Police
Je ne crois pas au rapport de Transparency International. On ne peut pas dire que la Police est le corps le plus corrompu au Cameroun aujourd’hui. Depuis que le vieux Mbarga Nguélé est là, les choses ont changé. J’ai des policiers dans ma famille. Ils ont peur. Il y a des numéros ouverts pour se plaindre. Une fois, on a révoqué une cinquantaine de policiers du corps de la police. C’est un travail d’assainissement. Je n’accepte pas ce rapport de Transparency International. Est-ce qu’il y a un corps plus corrompu que les impôts? Quand un policier prend 1000 francs, ce n’est pas bon. Mais cela n’a pas le même impact que le gars qui efface les impôts de quelqu’un parce qu’il a reçu un dessous de table d’un million. Son action agit directement sur l’Etat et pénalise les Camerounais. Est-ce qu’il y a un corps plus corrompu que la douane? Êtes-vous déjà allé à Douala dédouaner une voiture? Dire que la police de Mbarga Nguélé est le corps le plus corrompu n’est pas juste. Quand un vieux papa comme ça fait des efforts, il faut le reconnaitre. Sinon il va se décourager. La police corrompue, mais pas au point d’être le corps le plus corrompu aujourd’hui. Cependant, Transparency International fait du bon travail, Il ne faut pas que je sois mal compris.

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut