› Culture

Charlotte Dipanda dans le casting d’une série diffusée dès le 25 juin

Affiche de la série River hotel. ©Droits réservés

La saga « River hotel », du réalisateur Didier Ndenga, sera diffusée sur Tv5 Monde Afrique.

Charlotte Dipanda rajoute une corde à son arc. Après avoir mis l’Afrique d’accord  sur ses talents de chanteuse, la star camerounaise apparaît, dès le 25 juin 2018 sur le petit écran, dans la série « River hotel ». L’artiste fait partie du casting inédit de stars réunies sur ce projet.

Charlotte Dipanda joue, par exemple, aux côtés d’Eriq Ebouaney, acteur d’origine camerounaise qui traîne un parcours impressionnant depuis son rôle principal dans le film biographique  « Lumumba ». Il a partagé l’affiche avec  des acteurs mondialement connus comme Jason Statham dans « Taxi 3 » ou encore Richard Gere dans « Three days to kill », entre autres références.

L’affiche de la série présente d’autres acteurs relativement connus en Afrique et au-delà. On peut notamment citer Habi Touré, actrice franco-centrafricaine et productrice de la série, Majid Michel, acteur d’origine ghanéenne très connu en Afrique, Nadège Beausson-Diagne, comédienne française, Alix Bénézech, actrice française et à l’affiche de Mission Impossible 6, Matthieu Beaudin, comédien français,  Eebra Tooré, acteur franco-ivoirien et François Durpaire, historien et chroniqueur politique français.

Comme Charlotte Dipanda, Fally Ipupa et la princesse Esther Kamatari sont les artistes dont la notoriété n’a pas été construite autour du cinéma.

Tournée à Kinshasa (RDC), la série est présentée comme une saga qui mêle passions amoureuses et intrigues dans le milieu des affaires. Elle parle d’un riche Congolais qui possède un très grand hôtel et qui se retrouve devant un inspecteur de police qui veut le faire tomber à tout prix, parce que persuadé que l’origine de toute cette fortune est douteuse, résume Didier Ndenga, le réalisateur de la série.

Les 52 épisodes de la série « River hotel » seront diffusés à partir du 25 juin prochain sur Tv5  Monde Afrique.

À LA UNE
Retour en haut