Culture › Musique

Charlotte Dipanda présente «Massa»

L’artiste camerounaise est annoncée à Douala et à Yaoundé, les 10 et 11 avril 2015, pour la présentation de son troisième album.

Charlotte Dipanda sera en concert les vendredi 10 et samedi 11 avril prochains, respectivement au castel hall de Douala et au Palais des sports de Yaoundé, pour la présentation de son nouvel album, «Massa». L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse, tenue ce vendredi 06 mars 2015, à Yaoundé.

«Massa », « c’est cette expression qu’on utilise régulièrement au Cameroun pour appeler quelqu’un. C’est monsieur et madame tout le monde.. Et dans cet album justement, j’appelle chacun d’entre nous à assumer sa part de responsabilité pour que notre société évolue et qu’on ait demain un Cameroun plus fort et plus dynamique», a expliqué Charlotte Dipanda, en direct de Paris, au cours de la conférence de presse.

Avant le Cameroun, ce nouvel opus sera d’abord présenté à la Cigale de Paris où Charlotte Dipanda se produira ce dimanche, 08 mars 2015. Un concert annoncé depuis un an, et dont l’artiste Camerounaise rassure de la bonne préparation. «On a pris le temps de préparer cet évènement parce que je respecte mon public et j’ai hâte de le rencontrer. Toutes les places sont déjà prises. Dans deux jours on y sera, et je souhaite que mes fans se rendent compte de l’évolution de mon équipe, tant au niveau de la préparation que de la prestation».

Pourquoi avoir choisi de présenter cet album à l’étranger avant le Cameroun ? «Parce que l’enfant qui hier avait besoin de la caution de sa famille pour lui donner la force d’aller se battre ailleurs, a aujourd’hui grandi. Je crois que le Cameroun m’a donné suffisamment de force… le public camerounais et moi avons construit une relation de confiance. . Et c’est davantage plus fort pour moi de me dire qu’après la Cigale je vais arriver au Cameroun», répond Charlotte Dipanda. «Je sais que les camerounais me soutiennent, me comprennent et aiment ce que je fais, ce que je représente pour la culture de mon pays… . À la cigale, ce sera la journée internationale de la femme, mais ce sera d’abord la journée internationale de la femme camerounaise, parce qu’une femme camerounaise sera sur scène. C’est ma façon à moi de contribuer à l’épanouissement de la culture de mon pays», ajoute t-elle.

«Elle n’a pas vu», l’un des titres phares de «Massa»
«Cette inspiration est partie du « post » d’une jeune fille sur Facebook, que j’ai vu un jour. Elle devait avoir 13 ou 14 ans», raconte Charlotte Dipanda. «Sur son mur, elle avait mis un mot qui s’adressait à sa mère, et elle disait: « maman regarde, aujourd’hui j’aurai aimé que tu sois là pour voir la fille que je suis, tu me manques ». Moi, ça m’a profondément touché et je me suis dit qu’il y a certainement beaucoup de gens qui se sentiront concernés par cette thématique. C’est tout simplement ça, ce que maman n’a pas vu».

Ce single déjà apprécié par de nombreux fans, est aussi personnel pour l’auteure. «C’est une chanson qui me tient à c ur, c’est un « big up » que je fais à toutes les mamans parties trop tôt, qui ont donné la vie et qui n’ont pas eu l’occasion de voir leurs enfants grandir et partager leur épanouissement».

Après la Cigale, rendez-vous à Douala et à Yaoundé.
Droits réservés)/n

D’autres thématiques (tolérance, amour, pardon,.), pour 10 titres au total, sont également à découvrir dans ce troisième album. En «Duala», et en «Bakaka», Charlotte Dipanda s’ouvre au monde. «Massa c’est un pont que je suis en train de construire entre cette Charlotte qui a fait « Mispa » et « Dube L’am » en présentant essentiellement la culture camerounaise ou africaine et la Charlotte qui s’ouvre à d’autres cultures. Avec « Massa », on a créé un pont qui nous a permis de nous retrouver au Brésil, au Sénégal, au Mali, et au Congo. C’est ce pont qui va permettre de s’ouvrir au monde ».

Pour la princesse bakaka-douala, «Massa», « c’est vraiment ce projet de transition qui me permettra au quatrième album de partir du Cameroun vers le monde. On se rend alors compte qu’on peut mélanger notre musique à toutes les autres musiques du monde sans avoir le sentiment de se renier. C’est justement la force de notre musique, et c’est ça que je voulais présenter dans cet album ».

Un de plus sur le marché pour Charlotte Dipanda.
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé