› Eco et Business

China Unicom et Camtel pour connecter le Cameroun au Brésil

Le Pdg de China Unicom et le Dg de la Cameroon telecomunications signent, ce mercredi 14 octobre, un protocole relatif à la construction d’un câble sous-marin entre les deux pays

Le président directeur général (Pdg) de China Unicom, opérateur de télécommunications chinois, spécialisé dans la téléphonie mobile, a atterri mardi, 13 octobre 2015, à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Yimin Lu est en visite de travail au Cameroun. Son entreprise se propose de construire un câble sous-marin à fibre optique entre le Cameroun et le Brésil, et d’étendre le National Broadband Network (NBN) de Camtel, infrastructure de télécommunications destinée au haut débit.

L’opération qui s’étendra sur 24 mois devrait améliorer la capacité et la couverture nationale des réseaux Camtel et des autres opérateurs de téléphonie. La signature du protocole y relatif entre le Pdg de China Unicom, Yimin Lu et le directeur général (Dg) de la Cameroon telecomunications (Camtel), David Nkoto Emane, se tient ce mercredi, 14 octobre 2015, à Yaoundé.

Le projet consistera en la construction d’une liaison de 5917 km de câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil, l’extension de 208 000 lignes filaires pour les abonnés du réseau fixe, la fourniture et l’installation de sources d’énergie dont 50 stations solaires, entre autres. Objectif, accroître la sécurité et la fiabilité des réseaux de Camtel; améliorer ses performances et innovations en augmentant ses capacités et niveaux de couverture.

Le câble sous-marin va partir, de Kribi au Sud du Cameroun à Fortaleza au Brésil (Etat du Ceará). Coût total de l’investissement, plus de 278 milliards FCFA. L’objectif à terme, indiquent les responsables de Camtel, est de bâtir un réseau de plus de 20 000 km à moyen terme.

Le Cameroun dispose actuellement de plusieurs points d’atterrissement de câbles sous-marins, dont l’exploitation est confiée à Camtel, le bras séculier du gouvernement dans le domaine. Le premier se trouve à Douala (Littoral) sur le câble sous-marin SAT-3/WASC/SAFE mis en service en 2002. Ayant 14 points d’atterrissement reliant l’Europe (Portugal) et l’Asie (Malaisie) en passant par l’Océan Atlantique côte Ouest africaine et l’Océan Indien. Huit pays d’Afrique sont connectés à ce câble dont l’upgrade est en cours. La Capacité disponible à Douala est de 40Gb.

Le pays est également connecté au câble sous-marin du consortium WASC à travers le point d’atterrissement de Batoké-Limbé, mis en service en 2012. Avec une capacité disponible de 100Gb.

Le dernier, est le point d’atterrissement de Kribi sur le Câble NCSCS (Nigeria Submarine Câble System) reliant le Nigéria au Cameroun avec 5 autres points d’atterrissement prévus dont 3 au Nigéria, 2 en Guinée Equatoriale, dont la mise en service est prévue en d’octobre 2015.


Doits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé