Santé › Actualité

Choléra: Le Cameroun reçoit une aide libyenne

Le fonds libyen d’aide et de développement ont apporté une assistance de 28 tonnes de médicament

Des médicaments et des purificateurs d’eau
Depuis ce mardi 7 septembre 2010, une aide libyenne pour faire face à l’épidémie de choléra qui sévit au Cameroun. Un avion-cargo chargé de fournir de l’aide au peuple frère du cameroun est arrivé dans ce pays avec 28 tonnes de médicaments, afin de les aider à faire face à l’épidémie de choléra qui sévit dans la partie nord qui a été frappée par des violentes inondations, peut-on lire dans un communiqué officiel retransmis dans les médias libyens. La cargaison constituée de solutions chlorurées pour purifier de l’eau et des comprimés en vue d’arrêter la progression de la maladie a été reçue par les responsables de la région du Nord du Cameroun, une délégation dans laquelle on retrouvait le délégué régional pour la santé publique dans le Nord. Prenant la parole, le secrétaire général de la région qui représentait le gouverneur a remercié au nom des autorités camerounaises, le gouvernement libyen. Dikosso-Seme Fritz, le secrétaire général de la région du nord a exprimé la gratitude du gouvernement camerounais et sa fierté pour cette aide du guide libyen. Merci au peuple libyen pour ce geste généreux qui est une expression de solidarité et merci au chef de la révolution » Mouammar Kadhafi « de cette aide a-t-il-indiqué. Il a ajouté toujours à l’endroit de ce geste libyen, que c’est dans les ennuis qu’on reconnait ses vrais amis.

La maladie fait de la résistance et menace le sud – Cameroun
Cette aide libyenne intervient à un moment où le choléra fait de la résistance au Cameroun. Ce mardi un cas a été déclaré dans la petite localité de Mbandjock, situé à une centaine de kilomètres de Yaoundé la capitale camerounaise. Les autorités ont pris la mesure de la menace, les flux migratoires entre le nord et le sud. Le comité de crise en charge de lutter contre la propagation de la maladie envisage de prendre de nouvelles mesures pour les voyages par train. Mais le problème est loin d’être résolu. Quatre nouveaux cas se sont déclarés dans la ville de Kousseri à l’Extrême nord du pays. Certes la maladie se propage moins vite qu’il y a quelques semaines. Mais de nombreux facteurs de contamination persistent et le gouvernement n’est clairement pas en mesure de faire face seul à cette situation. Une campagne de proximité a été lancée dans l’Extrême-Nord pour enrayer l’épidémie de choléra et éviter la propagation de la maladie dans d’autres régions du Cameroun. Un stock de médicaments a été remis aux populations de Kétélé Goromo, une localité située à une trentaine de kilomètres de Maga. Une équipe composée de volontaires et infirmiers de la Croix Rouge est sur place pour faire front au choléra dans cette partie du pays. Le gouvernement a élaboré un plan d’urgence de 2.5 milliards de Francs CFA, en vue de stopper la propagation de la maladie dans l’Extrême-Nord. Le directeur de la lutte contre le choléra au ministère de la santé, le Pr Gervais Ondobo a récemment reconnu que ce montant qui n’est déjà pas totalement disponible, risque d’être insuffisant.

Des médicaments d’un cargo

garnett-charter.com)/n

À LA UNE
Retour en haut