Politique › Institutionnel

Christophe Mien Zok: « Ce sont des allégations qui ne reposent sur aucune réalité »

Dans une interview publiée lundi dans le quotidien national, le Dg du palais des Congrès réagit à la rumeur qui indiquait que le Sénat avait été expulsé de l’établissement public en réhabilitation

Le palais des Congrès de Yaoundé doit être entièrement réhabilité. «C’est un projet qui est en cours depuis quelque temps déjà. Nous avons terminé la phase d’étude et de conception. Les contrats ont déjà été signés pour l’exécution. Il s’agit d’une réhabilitation de très grande importance parce que les travaux portent sur le génie civil», explique le directeur général de l’établissement public, Christophe Mien Zok.

«Pendant la durée des travaux, on voit mal comment les occupants peuvent continuer à travailler alors que les secteurs vont être fermés au public. Il y aura beaucoup de nuisances et de désagréments. Il faudra couper l’électricité et l’eau. Même ceux qui ont des bureaux dans des espaces n’auront pas d’alimentation électrique», a affirmé Christophe Mien Zok. D’où le déménagement provisoire du Sénat camerounais. L’institution a quitté vendredi, 21 août 2015, les locaux qu’elle occupe depuis 2013 au palais des Congrès de Yaoundé.

De nombreux médias avaient alors parlé «d’expulsion du Sénat et des autres administrations logées au palais des Congrès». Une information que le directeur général qualifie «d’allégations qui ne reposent sur aucune réalité ni fondement».

«Depuis que j’ai été nommé ici en février 2013, la direction générale entretient des meilleures relations avec toutes les institutions qui y sont installées. Il n’y aucun contrat entre le Sénat et la direction du palais des Congrès. C’est un établissement public administratif qui est la propriété de l’Etat du Cameroun. Nous exécutons les instructions du président de la République», déclare-t-il, ajoutant, qu’en toute logique, «une administration ne peut pas travailler dans un espace en chantier». En plus, c’est un projet «vieux de plus de trois ans».

Où iront pendant 20 mois, le temps que prendront les travaux, le Sénat, la Conac, et le Comité central du Rdpc (parti au pouvoir)? Christophe Mien Zok n’en sait rien. «Cela ne relève pas de ma compétence, assure-t-il, en précisant avoir pris «des dispositions pour que ces administrations soient informées longtemps à l’avance, depuis le mois de décembre 2014, immédiatement après la signature du contrat d’exécution».

Les travaux en cours au palais des Congrès sont réalisés par une entreprise chinoise, sélectionnée par le gouvernement de la Chine, Anhui Construction Engineering Group Company Ltd.

Le palais des Congrès de Yaoundé en réhabilitation.
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut