CultureCulture › Arts visuels

Cinéma: Le Beach documentaire ouvre ses portes

Le festival camerounais de film documentaire qui se déroule au bord des plages de Kribi débute ce 10 juillet avec de nombreuses nouveautés au programme

La diversité culturelle au rendez-vous
A partir du 10 juillet 2010 prochain, Kribi la ville balnéaire camerounaise abrite la deuxième édition des Rencontres du Film Documentaire, le Beach Festival du Documentaire. Ce festival qui regroupe des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, camerounais et étrangers, sera l’occasion pour le milieu cinématographique et audiovisuel de célébrer le film documentaire. Les cinéphiles pourront côtoyer les professionnels et apprécier les différents produits audiovisuels sélectionnés qui offrent la possibilité de s’informer, de s’instruire, de s’éduquer et de se cultiver, dans un cadre de détente a précisé Avit Nsongan son jeune promoteur. Le festival depuis sa création donne la possibilité aux acteurs de la création, de la réalisation, de la production et de la diffusion de films documentaires, ainsi qu’au public, de se retrouver pour découvrir ensemble la vie réelle des autres, d’appréhender une autre façon d’aborder les problèmes du monde, en restant bien enracinés chacun dans sa propre culture. Il est un lieu d’échanges entre professionnels spécialisés dans le documentaire. La rencontre se veut d’être non seulement un lieu d’échange d’expériences, dans un vrai souci d’acceptation et de compréhension de l’autre, mais aussi un lieu d’expression de la diversité culturelle. Ce sera pour de nombreux participants un lieu de formation et d’information sur les réalités du film documentaire africain et celui des autres continents, à travers des séminaires ateliers, des conférences débats et des colloques.

Apprendre dans un cadre convivial
Les objectifs de cet unique festival de cinéma en Afrique centrale qui se déroule au bord de la plage, sont restés constants. Regrouper les professionnels du documentaire en vue de promouvoir et de soutenir la diffusion du cinéma documentaire africain. Encourager le perfectionnement des créateurs de documentaire à travers des séminaires ateliers, afin non seulement d’assurer la relève, mais de façonner des réalisateurs professionnels de documentaires. Organiser des activités de développement de la production et de la diffusion du documentaire à travers des colloques, permettant de réfléchir sur l’avenir du cinéma documentaire en Afrique. uvrer pour la diffusion, la distribution et l’exploitation des films documentaires africains. Il y a une grosse production de documentaire déjà par des camerounais et plus globalement sur l’Afrique et c’est dommage que ce soit des productions qui sont plus connues en occident; nous voulons donc créer une espèce de convention de producteurs de documents africains, un cadre dans lequel les uns apprendront des autres, nous a confié Nsongan qui rajoute j’ai créé le cadre, les autres doivent le faire vivre et nous les y aiderons dans la mesure du possible.

De grands producteurs de documentaires sur l’Afrique attendus
Le programme de cette deuxième édition est à la mesure des résultats attendus. De grands noms de la production du documentaire en Afrique seront présents. Les Camerounais Bassek Ba Kohbio et Blaise Pascal Tanguy ont confirmé leur présence. D’autres grands noms de la production du documentaire en Afrique sont attendus. 20 films toutes catégories confondues, ont été sélectionnés et seront en compétition. L’agence du programme devrait donner au public la possibilité de s’informer, de s’instruire, de s’éduquer et de se cultiver à travers des films documentaires. Les organisateurs ont fait savoir qu’à terme il serait question de promouvoir le Beach Festival sur le plan international à travers la mise en place du Marché International du Film Documentaire. Coupe du Monde oblige, des projections sur la plage et en écran géant des matches de classement et de finale de la coupe du monde sud-africaine seront projetés pour les participants. Le festival durera une semaine et s’achève le 17 juillet prochain.


Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé