Société › Société

Cinquantenaire de la fête de la jeunesse: les festivités lancées au Cameroun

La cérémonie marquant le lancement des activités s’est tenu le 1er janvier 2016 à Tiko dans le Sud-ouest, sous la présidence du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique

Sur le thème « Jeunesse, citoyenneté et lutte contre l’insécurité pour l’avènement d’un Cameroun émergent », l’édition du 11 février 2016 comporte un certain nombre d’innovations dont la conception et la production d’un pagne qui, à côté des uniformes classiques des établissements scolaires et des mouvements de jeunesse, servira de tenue de défilé pour ceux qui voudront bien l’arborer.

Toujours sur le chapitre des innovations, figurent la construction de monuments commémoratifs, la conception d’un logo de la jeunesse, la création de l’hymne de la jeunesse et des chants patriotiques, la réalisation d’une fresque historique et les concours de culture générale portant sur l’histoire et la géographie du Cameroun.

Pendant une dizaine de jours, les manifestations sportives et culturelles meubleront le fonctionnement des établissements scolaires, en attendant le traditionnel message du président de la République Paul Biya le 10 février, veille de la célébration de la fête.

Le clou des manifestations est prévu le 11 février 2016 avec les défilés sur l’ensemble du territoire national.

A l’origine, le 11 février était initialement commémoré au Cameroun occidental, de culture anglophone sous le vocable de « Youth day ». Cette célébration est devenue une institution nationale à l’issue de la réunification des Cameroun de culture francophone et anglophone en 1961, la première édition ayant eu lieu en 1967.

Depuis lors, cette fête traduit l’intérêt que les Camerounais accordent à la jeunesse.

Défilé des jeunes au boulevard du 20 mai à Yaoundé.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé