Politique › Institutionnel

Cinquantenaire des armées: Une stèle pour la fin des célébrations

Le dévoilement de la stèle aux morts clôt l’essentiel des activités de toute une semaine de manifestations dans l’Adamaoua

Après une semaine de manifestations consacrées aux activités sportives et aux journées portes ouvertes, les forces de défense de l’Adamaoua ont consacré l’avant-dernière journée des manifestations à l’audition du discours de leur chef, le président Paul Biya. Une allocution dans laquelle il a salué la mémoire des hommes tombés sur le champ de bataille et remercié au nom de tous pour les bons et loyaux services rendus à la nation camerounaise. Une reconnaissance matérialisée par des stèles et des monuments érigés à travers le pays. C’est ce jeudi 9 décembre que le gouverneur de la région de l’Adamaoua a présidé que la cérémonie relative aux honneurs rendus aux morts de déroulera en face de la cathédrale Notre Damme des Apôtres de Ngaoundéré. Des gerbes de fleur ont été déposées aux monuments érigés pour la circonstance. Après les honneurs militaires, une minute de silence a été observée et un imposant défilé a mis fin aux célébrations.

La stèle des combattants morts au front
Journalducameroun.com)/n

Le rideau a donc été tiré ce 9 décembre 2010 sur toute une semaine de manifestations organisées dans l’Adamaoua pour magnifier la bravoure de nos forces de défense. L’histoire retiendra assurément que les manifestations qui se sont déroulées dans l’Adamaoua pendant la célébration du cinquantenaire des forces armées camerounaises ont scellé un nouveau contrat de confiance avec les populations dont elles assurent la protection au quotidien. Cela s’est davantage vérifié lors des journées portes ouvertes de la gendarmerie nationale avec la mise en exergue du nouveau concept de gendarmerie de proximité à la légion de gendarmerie de l’Adamaoua. Les activités sportives ont drainé autant du monde sur les différents sites où se déroulaient les évènements. Même les exercices militaires proprement dits qui se sont déroulés dans des lieux par définition interdits au public n’ont pas été épargnés par l’affluence populaire. A travers cet attachement pouvait se cacher un sentiment de fête, de curiosité et d’attirance pour voir comment la grande muette sortait de son silence pour s’exposer au grand public, il n’est pas exclu qu’à travers cette semaine de célébration, les plus sceptiques se fassent une nouvelle idée et déclarent leur fort attachement à leur armée. Surtout avec les actes de participation au développement que les forces de défense ont multipliés ces derniers temps tels que la construction, la réfection et l’équipement des salles de classes, la défense du territoire national, la lutte contre les coupeurs de route, etc. Bref, le nouveau visage de nos forces de défense ne pouvait que susciter de l’intérêt et de l’admiration auprès des populations. Des relations privilégiées qu’il faudra désormais préserver pour le plus grand bien de tous. Vivement le soixantième anniversaire!

Le Salut militaire pour honorer les forces de défense
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé