Société › Société

Cameroun: 6 268 ayants droit de pensions de réversion et d’invalidité courent le risque de suppression au 19 juin (Minfi)

Ces ayants droit, perçus comme de “potentiels fraudeurs”, n’ont pas présenté l’acte leur attribuant la pension, selon le ministre des Finances qui donne un “ultime délai supplémentaire”

 

Le ministre des Finances  du Cameroun donne un “ultime délai supplémentaire”, au 19 juin 2020, à 6268 ayants droit qui n’ont pas encore présenté, comme requis par ses services, les actes leur attribuant des pensions de réversion (partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier un fonctionnaire décédé) et des pensions d’invalidité

L’opération rentre dans le cadre de l’assainissement du fichier solde de l’Etat, précisément le “contrôle et [la] sécurisation des fichiers de pension de réversion et pensions d’invalidité”.

Le délai initial était fixé au 20 mars pour la présentation des actes à la Trésorerie générale la plus proche de la localité de chaque ayant droit.

“Au terme de ce délai, sur les 7780 attendus, 6268 n’ont pas toujours été déposés, soit près de 81% des bénéficiaires ciblés”, explique le ministre des Finances dans un communiqué.

Passé le délai du 19 juin 2020, “les pensions non justifiées seront purement et simplement extirpées du fichier solde de l’Etat et des mesures coercitives de recouvrement des sommes déjà perçues seront alors engagées à leur encontre”, met en garde Louis Paul Motaze.

Le Minfi présente les ayants droit ne disposant pas d’acte reconnu par les administrations émettrices comme de “potentiels fraudeurs” touchant des “pensions indues”.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé