Eco et Business › Finance

Cameroun: “dégradation” du portefeuille de crédits du secteur bancaire vers “des proportions incommensurables” en 2020

Les créances en souffrance courant 2019, établies à 579 milliards de F CFA, soit 13,8% du total des crédits, devraient connaître une hausse à cause de l’impact économique du Covid-19. L’alerte d’un partenaire du gouvernement

 

En 2019, le secteur bancaire camerounais accusait une “dégradation importante de son portefeuille de crédit” avec environ 579 milliards de F CFA de créances en souffrance (l’équivalent de 13,8% du total des crédits l’année dernière), selon les données consultées par JournalduCameroun.com dans un document de la Banque africaine de développement (BAD).

A cause de la crise sanitaire du Covid-19 et de l’impact économique de cette pandémie au Cameroun, la BAD craint que cette “situation déjà préoccupante” – de crédits détenus en majorité par les grandes et moyennes entreprises – ne s’aggrave “dans des proportions incommensurables”

L’opinion de la Banque figure dans le rapport d’évaluation du Programme d’appui budgétaire en réponse à la crise du Covid-19 au Cameroun (PABRC), soumis par le gouvernement à l’institution financière multilatérale pour financement.

L’année dernière, les établissements de crédit, les établissements financiers et les établissements de microfinance ont accordé 4 175 milliards de F CFA en guise de crédit à l’économie nationale, selon les données présentées par la BAD.

Sur ce montant, les établissements de crédit ont fourni 3525 milliards de F, les établissements financiers 150 milliards de F, les établissements de microfinance 500 milliards de F CFA.

Les grandes entreprises (GE) et les moyennes entreprises (ME) ont absorbé 62,5% des parts de crédit, soit 2301 milliards de F CFA; tandis que les petites entreprises (PE) et les très petites entreprises (TPE) ont reçu seulement 5,3% du total, soit 187 milliards de F CFA.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé