Eco et Business › L'Eco en +

Cameroun: la demande nationale en sciages de bois estimée à 860 000 mètres cubes par an

Une grande partie de cette demande est assurée dans un cadre informel avec des pertes importantes pour l’Etat, d’après le Cifor qui plaide pour un marché intérieur en sciages formel

 

Au Cameroun, chaque année, le marché domestique du bois génère 860 000 mètres cubes de sciages pour répondre à la demande intérieure, selon le Centre de recherche forestière internationale (Cifor).

D’après le Centre de recherche, les trois quarts des sciages achetés dans les marchés urbains de Yaoundé, Douala et Bertoua sont d’origine informelle. La situation fait perdre beaucoup d’argent à l’Etat étant donné que les quantités de sciages de bois consommées localement sont presque aussi importantes en volume que le marché d’exportation.

Le Cifor travaille aux côtés du ministère des Forêts et de la Faune (Minfof) pour formaliser l’exploitation artisanale du bois.

Les deux acteurs ont initié à cette fin le projet « Essor des transactions de sciages d’origine légale au Cameroun », qui ambitionne de promouvoir la promotion des demandes de sciages légaux sur les marchés privés et publics. Ledit projet est financé par l’Union européenne, la Suède et UK Aid à travers le Programme FAO-UE FLEGT.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé