Politique › Institutionnel

Cameroun: le PM sommé de retirer son décret incorporant une partie de la forêt d’Ebo dans la domaine privé de l’Etat

© institute.sandiegozoo.org

Instructions de la présidence de la République, selon l’annonce faite par le secrétaire général des services du Premier ministre mardi 11 août. Un nouveau décret invalidant celui du 14 juillet

 

Le secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, a informé, ce 11 août, de la signature, par le chef du gouvernement Joseph Dion Ngute, d’un décret retirant le décret du 14 juillet 2020 “portant classement au domaine privé de l’Etat d’une portion de forêt de 68 385 hectares, constituée en unité forestière d’aménagement dénommée UFA 07 006, située dans les départements du Nkam et de la Sanaga Maritime, région du Littoral”.

Le nouveau décret du PM a été signé le 06 août 2020, selon le communiqué, “sur très hautes instructions du président de la République”.

Séraphin Magloire Fouda renseigne que le chef de l’Etat a également “ordonné de surseoir à la procédure de classement de la portion de forêt de 65 007 hectares située dans le département du Nkam et constituée en unité forestière d’aménagement dénommée UFA 07 005”.

Le gouvernement, par le biais du ministère des Forêts et de la Faune, comptait accorder ces deux portions de forêts à des opérateurs sous forme de concessions forestières. Mais des organisations de la société civile et des populations riveraines se sont opposées au projet, dénonçant une volonté de détruire la riche biodiversité qu’abrite la forêt d’Ebo. Au départ elle devait être transformée en parc national.

La forêt d’Ebo est située à cheval entre les régions du Littoral et du Centre. Elle partage des limites avec les départements du Nkam, de la Sanaga Maritime, du Mbam-et-Inoubou; et les arrondissements de Yingui, Ngambé et Ndikinimeki.

Les deux concessions forestières envisagées dans la forêt d’Ebo avaient été classées par le Minfof le 4 février 2020. L’UFA 07 006 avait déjà été autorisée par le Premier ministre, à la faveur d’un décret du 14 juillet 2020; décret que la présidence de la République lui a demandé de retirer.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé