Politique › Sécurité

Cameroun: un des principaux membres du commando du massacre de Kumba tué par les militaires (gouvernement)

Selon le ministre de la Communication, le dénommé “Wonke” a perdu la vie au cours d’un affrontement avec une patrouille du Bataillon d’intervention rapide (BIR) dans la nuit du 26 octobre

 

Le dénommé “Wonke”, que le ministre camerounais de la Communication décrit comme un “rebelle sécessionniste” de la “première ligne, du commando qui a fait irruption dans l’enceinte du complexe scolaire [Mother Francisca International Bilingual Academy]” le 24 octobre dernier, a été tué au cours d’un affrontement avec une patrouille du Bataillon d’intervention rapide (BIR) dans la soirée du  26 octobre aux environs de 21h30.

Selon le communiqué publié par René Sadi mercredi, une dizaine de “terroristes” identifiés comme les auteurs du massacre de Kumba sont encore activement recherchés, après la “neutralisation” de Wonke.

La version du gouvernement, sur l’attaque qui a fait sept morts (des enfants âgés de 09 à 12 ans) et des blessés graves parmi des enfants en classes samedi à Fiango (quartier de Kumba), impute la responsabilité aux “rebelles sécessionnistes”

Ces derniers seraient venus dans la complexe scolaire lourdement armés à bord de trois motos avant de faire feu sur des enfants, avec pour objectif de saper la rentrée scolaire dans les deux régions anglophones.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé