Personnalités › Success Story

Cnc: Peter Essoka, de l’intérim à la présidence!

L’ancien journaliste de la Cameroon radio television a été nommé à la tête du Conseil national de la communication par décret présidentiel vendredi, 27 novembre 2015

Vendredi, 27 novembre 2015, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a signé deux décrets nommant de nouveaux responsables à la tête du Conseil National de la Communication (CNC). Dans le premier, Peter Essoka hérite du poste de président et dans le second, Joseph René Mvoto Obounou est nommé vice-président.

Depuis environ 17 mois, le vétéran du journalisme au Cameroun, ancien de la CRTV, assurait l’intérim après le décès de Monseigneur Befe Ateba qui a présidé aux destinées de cette institution pendant trois ans avant d’être emporté par la maladie.

Peter Essoka, celui qu’une bonne frange de la population camerounaise, appelle « le président des anglophones » pour ses reprises – en fond sonore sur les ondes de la Crtv en langue de Shakespeare- des discours du chef de l’Etat, Paul Biya, a également commis, entre autres, trois ouvrages : « Journey to my Emmaus », « Lamentation for a beloved country » et « Stand up ! Be Strong ! Don’t quit ! »

Ces trois livres, accompagnés chacun d’un CD, sont une compilation des sujets de réflexions distillés sur la Crtv, à l’émission Morning Safari diffusée de lundi à vendredi à 6h20mn. C’est véritablement en 1994 que Peter Essoka, se jette dans la constitution chaque matin de ces sujets de réflexion sur les tares de notre société.

Pour succéder à Peter Essoka au poste de vice-président, Joseph René Mvoto Obounou, journaliste principal hors échelle. Ce dernier, retraité depuis environ six ans, a longtemps servi au ministère de la Communication.

Peter Essoka, président du CNC.
Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé